top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Présidentielle 2023 : le débat sur la baisse du taux de participation


Lors de la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle de 2023, le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Arsène Retaf Andrianarisedo Dama, a déclaré que le taux de participation avait connu une baisse de 1,73%. Passant de 48,09% lors du premier tour de l'élection présidentielle en décembre 2018 à 46,36% en novembre 2023. Cette annonce a suscité un débat politique animé, remettant en question les chiffres officiels et la méthodologie utilisée par la CENI pour évaluer la participation électorale.


Comparaison des résultats : premier tour vs Second Tour

L'une des principales critiques émises à l'encontre de la CENI est la comparaison des résultats provisoires du premier tour du scrutin de 2023 avec ceux du second tour de 2018. Historiquement, les taux de participation aux élections présidentielles ont toujours été plus élevés au premier tour qu'au second tour. Cette comparaison a été perçue comme trompeuse par de nombreux observateurs politiques, qui estiment que la CENI aurait dû se référer aux précédents premiers tours pour une évaluation plus juste.


Augmentation du nombre de votants : analyse de la CENI

La CENI a également fait valoir que le nombre total de votants avait augmenté de 351 795 entre les deux scrutins. En effet, lors du premier tour de l'élection présidentielle en 2023, 5 119 492 électeurs ont voté, contre 4 767 697 en décembre 2018. Le président de la CENI a souligné que cette hausse du nombre de votants était un indicateur crucial et que "aucune tendance politique ne peut se targuer d’avoir gagné si le taux de participation des électeurs a baissé ou si les bulletins blancs et nuls ont augmenté".


Analyse de VaovaoCheck : contestation du taux de participation

Selon une analyse effectuée par VaovaoCheck, le taux de participation aurait en réalité diminué de 7,87 points, bien plus que les 1,73% annoncés par la CENI, si l'on compare les résultats des premiers tours des élections de 2018 et de 2023. De plus, malgré une augmentation du nombre d'électeurs inscrits, il y a eu une baisse de 248 379 votants entre les deux scrutins. Les chiffres montrent que le nombre de votants est passé de 5 367 871 en novembre 2018 à 5 119 492 en novembre 2023, tandis que les électeurs inscrits sont passés de 9 898 544 en 2018 à 11 048 836 en 2023.


Débat politique intensifié

La controverse entourant le taux de participation à la présidentielle de 2023 a intensifié le débat politique au sein du pays. Les partisans de différentes tendances politiques ont exprimé leurs opinions divergentes sur l'interprétation des chiffres et leur impact sur le résultat final de l'élection présidentielle. Certains estiment que la baisse du taux de participation remet en question la légitimité du vainqueur présumé, tandis que d'autres soutiennent que d'autres facteurs doivent être pris en compte pour évaluer le résultat global.


La question de la baisse du taux de participation à l'élection présidentielle de 2023 reste au cœur des discussions politiques et suscite des débats animés. Il est essentiel de continuer à examiner de près les données électorales et de rechercher une compréhension approfondie de ce phénomène pour une analyse politique plus complète. Ce débat souligne l'importance de la transparence et de la confiance dans le processus électoral pour maintenir la stabilité politique dans le pays.

bottom of page