top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Prigojine de Wagner : Jeu trouble avec l'armée russe

Quel est le jeu auquel le chef de Wagner, Evguéni Prigojine, joue avec l'armée russe en Ukraine?

L'agitation du chef controversé de Wagner, Evguéni Prigojine, contre le commandement militaire russe continue de susciter des interrogations. Dimanche dernier, il a une fois de plus dirigé ses attaques contre l'armée russe, l'accusant cette fois de ne pas avoir fourni le soutien aérien promis à Wagner alors que les combats font rage à Bakhmout. Plus grave encore, il a affirmé en fin de semaine que l'armée "fuyait" ses positions défensives autour de ce verrou stratégique. On se demande donc quel est le jeu auquel joue Prigojine et quelles sont les véritables relations entre le commandement de Wagner et l'état-major russe.

C'est le sujet qui préoccupe actuellement les commentateurs russes, car les critiques habituelles émanant d'Evguéni Prigojine sont devenues de plus en plus virulentes, tant sur le fond que sur la forme. Un point culminant a été atteint lorsque le 5 mai dernier, il a publié une vidéo sur Telegram où il apparaissait devant un groupe de cadavres non floutés, ceux de ses hommes tombés au combat. Il a accusé le ministère de la Défense d'être responsable de leur mort en raison du retard dans la fourniture de munitions, exprimant sa colère et proférant des insultes d'une intensité encore jamais vue de sa part.


Pourtant, en février dernier, l'homme avait subitement arrêté ses attaques contre l'armée, probablement recadré par le Kremlin. On lui avait alors demandé d'arrêter de jouer en solo et de travailler non pas en concurrence, mais en collaboration avec l'armée russe. Cependant, ces temps semblent révolus maintenant. Des experts bien informés pensent que Prigojine agit par inquiétude. Il est d'abord préoccupé par l'évolution de la situation dans le Donbass, mais surtout par la perspective de perdre peut-être son "jouet" préféré, l'orchestre Wagner. Ils estiment en effet que ce qui était déjà un secret de polichinelle, à savoir le contrôle réel exercé par le renseignement militaire russe sur Wagner, pourrait être renforcé. À la fin du mois d'avril, un général russe, Mikhaïl Mizintsev, aurait été détaché du GRU, le service de renseignement et d'action de l'armée russe, pour rejoindre l'encadrement du groupe Wagner. Il se pourrait donc que la prise de contrôle progressive de la société privée par l'armée russe soit en cours, tandis que les vociférations de Prigojine irritent de plus en plus les hautes sphères.

5 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page