top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Procès de l'opposant russe Vladimir Kara-Mourza, risquant 25 ans de prison

L'opposant russe Vladimir Kara-Mourza, âgé de 41 ans, risque jusqu'à 25 ans de prison, dont notamment pour haute trahison, dans un procès à huis clos qui a débuté le 13 mars à Moscou, mettant en lumière la répression croissante des critiques du Kremlin.


Vladimir Kara-Mourza, un opposant emblématique resté en Russie, risque jusqu'à 25 ans de prison dans un procès qui a commencé le 13 mars à Moscou à huis clos. Il est accusé de « haute trahison », de diffusion de « fausses informations » sur l'armée russe et de travail illégal pour une organisation « indésirable ». Kara-Mourza, en détention provisoire depuis avril 2022, a déjà été victime de deux tentatives d'empoisonnement qu'il attribue au régime russe. Les autorités ont ouvert trois affaires contre lui, la plus grave étant celle de « haute trahison ».


Le cas de l'opposant russe Vladimir Kara-Mourza, qui risque jusqu'à 25 ans de prison pour haute trahison, fait ressortir la répression politique accélérée des critiques du Kremlin. Bien que les autorités affirment que son procès n'est pas politique, son avocat affirme qu'il est clair que les poursuites sont motivées par les positions opposées de Kara-Mourza aux autorités actuelles. Kara-Mourza, qui est classé "agent de l'étranger", a déclaré en 2021 qu'il ne quitterait pas la Russie malgré les risques, estimant que la fuite serait le "plus grand cadeau" que les opposants à Vladimir Poutine pourraient lui faire.

6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page