top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Projet anti-travail des enfants dans les carrières aurifères à Ambilobe


La commune rurale de Betsiaka, réputée pour ses gisements d'or, voit ses activités économiques centrées sur ce secteur. Cependant, cette réalité économique pousse certains enfants à se retrouver dans des carrières minières au lieu de fréquenter l'école. Sous la contrainte de la pauvreté et du désir de subsistance, des parents encouragent leurs enfants à travailler dans ces carrières aurifères. Face à cette situation préoccupante, l'Organisation de la Société Civile sur les Industries Extractives (OSCIE), en collaboration avec diverses autorités locales, ONG nationales et internationales, forces de l'ordre et autres acteurs de la société civile, a lancé un projet visant à lutter contre le travail des enfants dans les sites aurifères de Betsiaka, district d'Ambilobe. Ce projet, financé par le Fonds Canadien d'Initiatives Locales (FCIL), vise à former et sensibiliser les habitants des zones concernées.


Initiative de sensibilisation et de formation

Entre le 8 et le 10 novembre, un atelier a été organisé au sein de la communauté des Antakarana. Cet événement a offert des formations sur les droits et la protection de l'enfant, en conformité avec les conventions internationales ratifiées par Madagascar. Des visites sur les lieux concernés, des échanges et des discussions ont rythmé ces trois journées. Malgré la normalisation du travail des enfants entre 8 et 17 ans dans des endroits comme Betsiaka, Ampihamony, Labeka, Mantalimaro et Ankatoko, la vulnérabilité de ces jeunes n'est pas prise en compte, la priorité étant accordée à la production d'or, même au détriment de la santé et du bien-être des enfants.


Impact de la crise économique et efforts de prévention

Malheureusement, l'éducation n'a pas été une solution efficace face à cette problématique, principalement due à la pauvreté croissante de la population et à la crise économique exacerbée par la pandémie. Les parents, incapables de payer les frais de scolarité, poussent leurs enfants vers le travail précoce dans les mines. Cette situation épuise les jeunes, les privant de leur enfance et de leur éducation. L'OSCIE, ayant mené à bien son initiative de sensibilisation, a formé les responsables locaux pour qu'ils prennent des mesures efficaces pour lutter contre l'exploitation des enfants dans ces zones minières.

Le projet de l'OSCIE et de ses partenaires vise à éliminer le travail des enfants dans les carrières aurifères, mettant en lumière l'urgence de protéger la jeunesse et de créer des mécanismes pour lutter contre cette forme d'exploitation, amplifiée par la pauvreté et les difficultés économiques dans la région.


13 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page