top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Projet G3D à Madagascar : une révolution dans la gestion durable des bois précieux


Après cinq années de collaboration intense, le Projet "Gestion Durable des bois précieux Dalbergia et Diospyros de Madagascar" (Projet G3D) a marqué la fin de ses activités par une cérémonie de restitution à l'Université d'Ambohitsaina. Le projet a été conduit sous l'égide du Consortium Autorité Scientifique CITES Flore et a bénéficié du soutien de nombreuses institutions de renom.


Multidisciplinarité et objectifs

Le comité de pilotage du projet réunissait une variété de disciplines et institutions, incluant plusieurs ministères, des universités, et des acteurs du secteur privé et de la conservation. L'objectif majeur était de promouvoir la gestion durable des espèces de bois précieux inscrites à l'Annexe 2 de la CITES.


Réalisations notables

Parmi les avancées significatives, on note la création d'une collection de référence des espèces de Dalbergia et Diospyros et un conservatoire des ressources génétiques. Des laboratoires ont également été établis pour l'identification du bois via des techniques comme l'anatomie, l'analyse d'ADN et la spectrométrie. Ces efforts visent à garantir la traçabilité du bois et à renforcer les compétences des acteurs de la chaîne d'exploitation.


Plan national d'actions

Une collaboration efficace avec le ministère de l'Environnement et du Développement Durable a permis d'élaborer un Plan National d'Actions pour la conservation durable des bois précieux. Une évaluation récente confirme que ces bases solides favoriseront une gestion durable à long terme.


Phase de mise en œuvre

Le projet entre maintenant dans une phase de mise en œuvre des résultats, avec des initiatives comme des inventaires forestiers, la création de parcelles de suivi permanentes, l'établissement de vergers à graines et l'application de techniques de sylviculture inspirées de la méthode Miyawaki.


Futur prometteur

La communauté scientifique et les parties prenantes sont optimistes quant à la suite du projet. Le Projet G3D illustre que la collaboration interinstitutionnelle et l'engagement envers la conservation peuvent avoir un impact significatif sur la gestion durable des ressources naturelles.


Le Projet G3D constitue une étape importante pour Madagascar, non seulement en matière de conservation, mais aussi pour la création d'une gestion durable des espèces de bois précieux. Grâce à une approche collaborative et multidisciplinaire, le projet a posé des jalons solides pour l'avenir de la gestion forestière dans le pays.

10 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page