top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Projet Taratra : éveil et sensibilisation autour de l'exploitation minière à Atsimo Andrefana



Dans la région Atsimo Andrefana, le projet Taratra, piloté par l'Église catholique, a lancé une série de débats pour promouvoir la bonne gouvernance des ressources naturelles. Ces initiatives visent à éduquer les communautés locales sur leurs droits et responsabilités face à l'exploitation minière, afin d'assurer que celle-ci bénéficie au maximum à la population.


Des rencontres éclairantes

Le 19 avril dernier, les communautés des communes rurales de Belalanda et de Maromiandra ont participé à une conférence-débat significative à l'ECAR Saint Michel à Toliara. Cet événement a permis de discuter ouvertement des enjeux liés aux ressources minières de la région, avec la participation de figures importantes telles que les responsables de la Préfecture de Toliara et des Mines, ainsi que de l'organisation Justice et Paix.


Clarification des enjeux et objectifs atteints

Selon Ralahy Emmanuel, coordinateur du projet Taratra, l'événement a réussi à atteindre son but principal : éclairer la population sur le projet et renforcer sa compréhension des implications légales et personnelles de l'exploitation minière. Les discussions ont porté sur l'importance de la reconnaissance des droits individuels et communs, notamment en ce qui concerne les compensations pour les terres affectées par les projets miniers.


Droits fonciers et responsabilités

Un point crucial abordé lors de la conférence concernait l'importance pour les propriétaires fonciers de légaliser leurs titres de propriété. Cette démarche est essentielle pour garantir leurs droits en cas de projets d'exploitation sur leurs terres. Les participants ont été sensibilisés sur la nécessité de détenir des documents officiels pour pouvoir bénéficier pleinement des compensations et des avantages liés aux projets miniers.


Conscience collective et bénéfices mutuels

La réunion a également servi de plateforme pour renforcer une conscience collective sur les bénéfices potentiels des projets miniers pour le développement régional et national. Les discussions ont mis en lumière les avantages directs tels que les compensations pour les propriétaires fonciers et les redevances pour les communes. Cela a aidé à déconstruire certaines idées reçues et à aborder de manière constructive les opportunités offertes par l'exploitation minière.


Appels à une coopération élargie

Parmi les voix notables, Jean, un jeune représentant de Belalanda, a souligné la nécessité d'impliquer davantage les communautés de la région de Toliara II dans ces discussions, pour assurer une compréhension uniforme et complète des enjeux. Il a appelé à une coopération renforcée avec les autorités et les entreprises d'exploitation pour maximiser les retombées positives pour les communautés locales.


Lutter contre les rumeurs par l'information

Fédia Rodine, représentante de Maromiandra, a insisté sur l'importance pour la population de ne pas se laisser influencer par les rumeurs non fondées et de se fier aux informations fournies par les autorités compétentes. Elle a affirmé que l'État agit toujours dans l'intérêt de la majorité et que les projets miniers visent le développement économique de la région.


Un avenir prometteur pour Atsimo Andrefana

Grâce à des initiatives comme le projet Taratra, Atsimo Andrefana se dirige vers un futur où ses richesses naturelles pourraient enfin être utilisées de manière équitable et bénéfique pour tous ses habitants. Les efforts continus pour éduquer et impliquer les communautés locales sont essentiels pour transformer les défis en opportunités de développement durable.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page