top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Promoteurs immobiliers chinois : une course à l'inventivité pour écouler les stocks


Les promoteurs immobiliers chinois sont confrontés à une situation délicate alors qu'ils se retrouvent avec d'importants stocks invendus. Pour contourner les restrictions qui limitent leur capacité à réduire les prix de manière significative, ces promoteurs rivalisent d'ingéniosité en proposant une multitude de cadeaux allant de la bouilloire électrique à la voiture, en passant par des lingots d'or.


Dans une salle de vente située au sein de la résidence Binjiang, un vaste complexe au nord de Xi'an, les clients se voient offrir une petite voiture électrique Wuling beige, qui trône au milieu de la salle. À côté de la voiture, une série de cadeaux est exposée, comprenant un autocuiseur à riz, un purificateur d'air, un réfrigérateur et une bouilloire électrique imposante.


Ces cadeaux sont proposés aux acheteurs d'appartements par un promoteur immobilier qui peine à trouver des acquéreurs, alors que le marché immobilier chinois connaît une crise sans précédent. Les cadeaux ont une valeur totale d'environ 40 000 yuans (5 175 euros), mais les clients ont également la possibilité de recevoir une somme d'argent équivalente en lieu et place des cadeaux.


Cette pratique est répandue en Chine, où les promoteurs sont officiellement limités dans leur capacité à réduire les prix au-delà d'une certaine fourchette, souvent fixée par les autorités locales à 10 % ou 15 % en dessous des prix moyens. Les promoteurs sont même parfois accusés de mener des "réductions malveillantes des prix". En mai, deux entreprises de Kunshan, près de Shanghai, ont été sanctionnées pour avoir proposé des réductions de 25 % sans autorisation, perturbant ainsi le marché immobilier local.


Face à ces contraintes, les promoteurs rivalisent d'ingéniosité pour contourner les restrictions en proposant des incitations telles que la décoration intérieure, des places de parking gratuites, voire même des lingots d'or en échange de l'achat d'un bien immobilier. En 2022, certains promoteurs ont même accepté des paiements en nature, tels que de l'ail ou des pastèques.


Malgré deux années de crise immobilière, les tarifs officiels demeurent relativement stables, mais cette créativité déployée par les promoteurs révèle les tensions persistantes sur le marché immobilier chinois, où l'offre excède largement la demande.

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page