top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Proposition de loi pour un congé menstruel en France : les associations partagées

La sénatrice française Hélène Conway-Mouret prévoit de déposer une proposition de loi pour instaurer un congé menstruel en France, après que l'Espagne est devenue le premier pays d'Europe à mettre en place une telle mesure.


Le congé menstruel pourrait soulager les personnes menstruées au travail, confrontées à des douleurs, crampes et mal-être pendant leur période. Selon une enquête Ifop, plus de la moitié des salariées ont des règles douloureuses et deux tiers ont déjà rencontré des difficultés liées à leurs règles au travail. Inspirée par l'Espagne, la sénatrice Hélène Conway-Mouret prévoit de déposer une proposition de loi pour instaurer un congé menstruel en France. La mesure permettrait de normaliser les règles et d'offrir aux personnes menstruées la possibilité de prendre un à deux jours de congé par mois en cas de règles douloureuses. La ville de Saint-Ouen expérimentera également des congés menstruels et des aménagements de temps de travail pour les agents confrontées à ces difficultés.


La sénatrice française Hélène Conway-Mouret envisage de déposer une proposition de loi pour instaurer un congé menstruel de un à deux jours maximum par mois en France, à l'image de l'Espagne. Les deux jours de congés seraient pris en charge par l'État et la sécurité sociale. Bien que certaines entreprises aient déjà mis en place cette pratique, 82% des salariées craignent que cela ne devienne un frein à l'embauche. Les ONG félicitent cette mesure, mais d'autres s'inquiètent de son impact sur les inégalités au travail.


Hélène Conway-Mouret veut lutter contre la stigmatisation des menstruations en proposant un congé menstruel dans les entreprises, mais certains experts ont des doutes sur son efficacité. Selon eux, les employées sous pression ou en contrats précaires pourraient ne pas demander le congé par peur de ne pas être réembauchées. De plus, dans les pays étrangers qui ont déjà adopté cette mesure, peu de femmes y ont recours. Les personnes transgenres pourraient également être exposées à des pressions et à une violation de leur intimité.


4 vues

Comments


bottom of page