top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui était Andriambelomasina ?

Andriambelomasina, qui régna de 1730 à 1770, fut un roi mérina du royaume d'Imerina Avaradrano, la partie nord des hautes terres centrales de Madagascar. Son règne, marqué par des réformes politiques et sociales significatives, ainsi que par des réalisations architecturales notables, a profondément influencé l'histoire du royaume mérina.

Né Rakotomavo, ce qui signifie "l'homme jaune", à Ambohitrontsy, il était le fils de la princesse Rangorinimerina et du prince Andriamifonozozoro. Par sa mère, il était le petit-fils du roi Andriamasinavalona d'Imerina, ce qui lui conférait un statut princier dans l'une des principautés indépendantes situées à l'intérieur des frontières du royaume mérina. À sa naissance, le trône d'Imerina Avaradrano était occupé par Andriantsimitoviaminiandriana Andriandrazaka, la plus orientale et la plus grande des principautés mérina.

 

Les mariages d'Andriantsimitoviaminiandriana avec plusieurs épouses n'avaient pas produit d'héritiers légitimes, bien qu'il ait engendré un enfant illégitime avec une femme de sang non noble. Pour répondre aux exigences ancestrales qui établissaient la légitimité d'un souverain d'Imerina, Andriantsimitoviaminiandriana adopta le prince Rakotomavo comme héritier. Cette adoption, bien que légitime, suscita une certaine réticence parmi le peuple d'Avaradrano, qui avait du mal à accepter Rakotomavo comme souverain légitime, indépendamment des souhaits du roi.

 

En 1730, à la mort d'Andriantsimitoviaminiandriana, Rakotomavo accéda au trône et adopta le nom d'Andriambelomasina, signifiant "Roi sacré vivant". Il se fit également appeler Andriamaheritsialainolotany, ce qui signifie "Roi fort dont la terre ne peut être volée", soulignant ainsi sa légitimité et sa détermination à défendre son royaume.

 

Le règne d'Andriambelomasina fut marqué par la consolidation de la capitale à Ambohimanga, située sur l'une des douze collines sacrées de l'Imerina. Ambohimanga, village fortifié, devint le centre névralgique de son pouvoir. Aujourd'hui, l'ancien palais royal est marqué par une pierre monolithique dressée, ou vatolahy, qui témoigne de l'importance historique de ce site.

 

Andriambelomasina avait deux épouses principales : la reine Rasoherimananitany et la reine Renidrodonimerina. Ces mariages stratégiques renforcèrent les alliances politiques et assurèrent la stabilité de son règne. Cependant, son héritage le plus durable réside dans ses réformes et ses contributions à la culture et à la tradition mérina.

 

L'une des contributions les plus significatives d'Andriambelomasina fut la continuation des fortifications d'Ambohimanga, commencées par son prédécesseur. Il supervisa la construction de murs défensifs supplémentaires et l'ajout de nouvelles portes, renforçant ainsi la sécurité de la capitale. Ces efforts de fortification témoignent de sa vision stratégique et de son engagement à protéger son royaume contre les invasions extérieures.

 

Andriambelomasina institua également plusieurs réformes politiques et sociales. Il promulgua des lois visant à prévenir les incendies, un problème courant à l'époque, en infligeant des amendes aux propriétaires dont les maisons en feu endommageaient les propriétés voisines. Il établit également des traditions cérémonielles pour marquer les événements importants, telles que les cérémonies de circoncision royale et les serments sacrés. Ces pratiques contribuèrent à renforcer l'autorité royale et à consolider le tissu social du royaume.

 

Sous le règne d'Andriambelomasina, la culture mérina florit. Il encouragea les arts et les traditions orales, veillant à ce que l'histoire et les légendes du peuple mérina soient préservées et transmises aux générations futures. Son règne vit également l'établissement de relations diplomatiques avec d'autres régions de Madagascar, renforçant ainsi le commerce et les échanges culturels.

 

Andriambelomasina mourut en 1770 et fut enterré dans la tombe familiale à Ambohimanga, conformément à la tradition des nobles d'Imerina de l'époque. Son cercueil, fabriqué à partir d'un tronc d'arbre évidé, reflète les pratiques funéraires de l'époque et témoigne de l'importance accordée aux rites et aux traditions. Sa mort marqua la fin d'une ère de stabilité et de prospérité pour le royaume d'Imerina Avaradrano.

 

Le règne d'Andriambelomasina laissa une empreinte indélébile sur l'histoire de Madagascar. Ses réformes politiques et sociales, ses contributions culturelles et ses efforts de fortification d'Ambohimanga sont encore reconnus aujourd'hui. Une rue porte son nom à Antananarivo, la capitale de Madagascar, honorant ainsi sa mémoire et son héritage. Les historiens et les chercheurs continuent d'étudier son règne pour comprendre l'impact de ses actions sur le développement du royaume mérina et sur l'histoire de Madagascar dans son ensemble.

 

En conclusion, Andriambelomasina fut un roi visionnaire dont le règne marqua une période de consolidation et de développement pour le royaume d'Imerina Avaradrano. Son engagement envers la protection de son royaume, ses réformes politiques et sociales, et ses contributions culturelles témoignent de son leadership éclairé et de son dévouement à son peuple. Son héritage perdure à travers les traditions et les monuments qu'il a laissés, rappelant l'importance de son règne dans l'histoire de Madagascar.

7 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page