top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui était Andriantsimitoviaminiandriana ?

Andriantsimitoviaminiandriana Andriandrazaka, aussi connu sous le nom d'Andriantsimitoviaminandriandrazaka, fut un roi de la région d'Avaradrano, située dans les hauts plateaux du centre de Madagascar. Son règne, qui s'étendit de 1710 à 1730, fut marqué par de nombreuses réalisations et des épisodes marquants qui ont profondément influencé l'histoire et la culture malgaches. Fils du roi Andriamasinavalona et de son épouse Ratompoindraoandriana, Andriantsimitoviaminiandriana se distingue par son intelligence politique et ses capacités militaires qui lui permirent de consolider et d'étendre son territoire.

Enfant, Andriantsimitoviaminiandriana fut envoyé par son père dans un village appelé Ambohimanga. Ce lieu, destiné à jouer un rôle central dans sa vie, devint plus tard la capitale de son royaume. Son père lui confia la gestion de la région d'Avaradrano, une zone entourant Ambohimanga, alors qu'il était encore jeune homme. Bien qu'il dirigeât les affaires de l'État, il ne prit pas immédiatement le titre de roi, respectant ainsi l'autorité de son père. À la mort de ce dernier en 1710, Andriantsimitoviaminiandriana devint un roi indépendant et reçut Avaradrano, le territoire le plus vaste et le plus oriental du royaume d'Imerina divisé.

 

Le jeune roi entreprit de fortifier Ambohimanga, construisant de nombreuses structures défensives, dont des murs, des fossés et des portes. Ces efforts de fortification témoignent de sa vision stratégique et de son désir de protéger son royaume des invasions. L'importance historique et culturelle de ce site fut reconnue des siècles plus tard, en 2001, lorsque l'UNESCO le désigna comme site du patrimoine mondial, marquant ainsi son statut unique dans l'histoire de Madagascar.

 

Andriantsimitoviaminiandriana épousa Rampanambonitany, mais les récits de leur union varient. Selon une version de l'histoire orale, le couple n'eut pas d'enfants, ce qui poussa le roi à adopter les enfants de sa sœur, Rangorinimerina. Une autre version affirme que certains de ces enfants étaient issus de leur mariage, mais le roi adopta également Rakotomavo, fils de Rangorimanana, qui devint plus tard connu sous le nom de roi Andriambelomasina. Les récits de cette adoption diffèrent également, mais tous soulignent l'importance symbolique du pilier central de la maison, un symbole de force, dans la sélection de Rakotomavo comme successeur.

 

L'adoption de Rakotomavo est entourée de mythes et de légendes. Dans un récit, le roi envoya des messagers à Rangorimanana pour amener ses fils, avec pour instruction de noter quel enfant se tiendrait le plus près du pilier central de la maison. Rakotomavo s'avança vers le pilier, démontrant ainsi sa force et sa détermination. Une autre version décrit un test où les enfants devaient choisir des objets d'un colis, et celui qui prenait le roseau et se tenait près du pilier central était désigné comme le successeur. Dans les deux récits, Rakotomavo se distingue et est choisi pour régner après Andriantsimitoviaminiandriana.

 

Le règne d'Andriantsimitoviaminiandriana fut également marqué par des conflits familiaux. Il dut affronter son frère, Andrianavalonimerina, qu'il vainquit et dont il prit le territoire d'Ambohitrabiby. Cette victoire permit à Andriantsimitoviaminiandriana de consolider son pouvoir et d'étendre son royaume. Le roi répartit ensuite son territoire entre ses fils, donnant des fiefs à Andriantoarana, Ratsimanjaka, et Andriampalimana, tout en confiant Ambohimanga à son fils adoptif, Rakotomavo.

 

La gestion du territoire et l'expansion du royaume furent des aspects cruciaux du règne d'Andriantsimitoviaminiandriana. Il développa des stratégies pour encourager les habitants à s'établir dans les villages environnants, renforçant ainsi l'autorité de son administration. L'un de ses fils, Andriantoarana, reçut le fief d'Alasora, tandis que Ratsimanjaka gouverna Anosiarivo et Andriampalimana régna à Tsirangaina. Ces mesures permirent de stabiliser et de renforcer la structure politique et sociale du royaume.

 

Andriantsimitoviaminiandriana entreprit également de grandes fortifications à Ambohimanga, élevant des murs défensifs et construisant une série de portes pour protéger la ville. Il initia trois extensions du site, renforçant ainsi ses défenses naturelles et créant des points d'accès stratégiques. Ces efforts permirent de transformer Ambohimanga en une forteresse imprenable, assurant la sécurité de la capitale et de ses habitants.

 

Le roi établit plusieurs traditions durables en Imerina, notamment des lois pour prévenir et gérer les incendies, qui étaient courants à l'époque. Il décréta que les propriétaires de maisons dont les incendies endommageaient les propriétés voisines devaient payer une amende. Il institua également la pratique selon laquelle tous les citoyens devaient offrir un hasina au souverain et lui souhaiter une longue vie en cas d'incendie dans leur ville. Ces lois et traditions renforcèrent l'autorité royale et consolidèrent le respect envers le roi et ses décrets.

 

Andriantsimitoviaminiandriana a également introduit des cérémonies spécifiques et des rituels sacrés. Il désigna des zones spécifiques pour les cérémonies de circoncision royale et créa trois manières formelles de prononcer un serment contraignant et sacré, incluant le mively rano, le milefon'omby et le misotro vokaka. Ces pratiques rituelles renforcèrent la structure sociale et religieuse du royaume, consolidant ainsi l'autorité du roi.

 

En 1730, Andriantsimitoviaminiandriana décéda à Ambohimanga. Son fils adoptif, le roi Andriambelomasina, lui succéda et l'ensevelit dans l'enceinte de Mahandrihno, située dans le rova d'Ambohimanga. La mort du roi marqua la fin d'une ère de consolidation et de développement pour le royaume d'Avaradrano. Son héritage, cependant, continua à influencer profondément la région, laissant une empreinte indélébile sur l'histoire de Madagascar. Les fortifications qu'il construisit, les lois qu'il promulgua et les traditions qu'il établit perdurèrent, témoignant de son règne sage et visionnaire.

 

Ainsi, Andriantsimitoviaminiandriana Andriandrazaka reste une figure emblématique de l'histoire malgache, un souverain dont les actions ont façonné le cours de l'histoire de son pays. Son règne, marqué par des réalisations notables et des défis surmontés, demeure une période charnière de l'histoire de Madagascar, illustrant la complexité et la richesse de la culture et des traditions malgaches.

1 vue

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page