top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui a déposé cinq cercueils au pied de la Tour Eiffel ?

Le samedi 1er juin, cinq cercueils portant la mention "soldats français de l’Ukraine" ont été découverts au pied de la tour Eiffel, provoquant une vive inquiétude et l'ouverture d'une enquête. Trois personnes, soupçonnées de les avoir déposés, sont actuellement en garde à vue pour violence avec préméditation, a confirmé le parquet de Paris.



Quelles sont les origines des suspects ?

Les trois suspects interpellés sont de nationalités bulgare, ukrainienne et allemande. Selon une source proche du dossier, l'enquête vise à déterminer une éventuelle ingérence étrangère. Le parquet de Paris a confirmé que les suspects sont nés en Bulgarie, en Allemagne et en Ukraine. Les autorités françaises n'écartent pas la piste d'une manipulation étrangère.


Comment les suspects ont-ils été arrêtés ?

Vers 9 heures, le samedi 1er juin, trois personnes ont déposé cinq cercueils de taille réelle, recouverts d’un drapeau français, au pied de la tour Eiffel. Le chauffeur de la camionnette utilisée pour transporter les cercueils a été interpellé aux abords de la tour Eiffel. Il a déclaré avoir été payé 40 euros pour déposer les individus et la cargaison, et serait arrivé de Bulgarie la nuit précédente. Les deux autres suspects ont été arrêtés vers 16 heures à la gare routière de Bercy alors qu’ils s’apprêtaient à prendre un bus pour Berlin.


Quels sont les soupçons de manipulation étrangère ?

Cet incident rappelle deux affaires récentes de manipulation étrangère. En mai, des mains rouges ont été taguées sur le Mémorial de la Shoah à Paris, et en octobre, des étoiles de David ont été taguées sur plusieurs immeubles en région parisienne. Dans ces cas, des commanditaires auraient été payés pour déstabiliser la société française. Les autorités françaises soupçonnent des services de sécurité étrangers, notamment le FSB russe, d'être derrière ces actes.


Quels sont les prochaines étapes de l'enquête ?

Les investigations sont confiées à la sûreté territoriale de Paris, qui va approfondir les recherches pour déterminer les motivations et les commanditaires de cet acte. L'enquête se concentrera sur les connexions internationales des suspects et les éventuels commanditaires derrière cette opération. Les autorités cherchent à comprendre si cet acte s'inscrit dans une stratégie plus large de déstabilisation orchestrée par des puissances étrangères.


Les cinq cercueils déposés au pied de la tour Eiffel ont déclenché une alerte et une enquête approfondie pour déterminer les responsabilités et les motivations derrière cet acte. Les suspects, de nationalités bulgare, ukrainienne et allemande, sont en garde à vue, et l'enquête explore la piste d'une ingérence étrangère, rappelant des incidents similaires survenus récemment en France.

9 vues0 commentaire

Comments


bottom of page