top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Abdel Hamid Dbeibah ?



Abdel Hamid Dbeibah, également connu sous le nom d'Abdelhamid Dabaiba en arabe, est un homme d'État libyen né le 13 février 1959 à Misrata. Sa carrière politique est marquée par une série d'événements tumultueux et de controverses, reflétant les défis complexes auxquels la Libye est confrontée dans sa quête de stabilité et de démocratie.


Né à Misrata, Dbeibah a obtenu un master en planification et techniques du bâtiment de l'université de Toronto. Avant de se lancer dans la politique, il a travaillé comme manager pour le club de football Al-Ittihad. Bien qu'il soit décrit comme un indépendant, Dbeibah est connu pour ses liens étroits avec la Turquie du président Recep Tayyip Erdoğan et l'organisation internationale des Frères musulmans. En 2020, il fonde le mouvement Libye du futur, consolidant ainsi sa position sur la scène politique libyenne.


Le 5 février 2021, Dbeibah est choisi par le Forum de dialogue politique libyen parrainé par l'ONU pour succéder à Fayez el-Sarraj au poste de Premier ministre. Toutefois, pour consolider son mandat, il doit obtenir la confiance du Parlement dans les 21 jours suivant sa nomination. Sa nomination a été marquée par des allégations de tentative de corruption de certains délégués du Forum via son cousin, le riche homme d'affaires Ali al-Dbeibeh.


Malgré ces accusations, le gouvernement de Dbeibah a obtenu la confiance de la Chambre des représentants après une session parlementaire de trois jours en mars 2021. Cependant, son mandat a été émaillé de controverses et de défis politiques. En septembre 2021, il a fait face à une motion de censure votée par une grande majorité de députés. En novembre 2021, Dbeibah a présenté sa candidature à l'élection présidentielle avortée de décembre, mais son mandat a été écourté lorsque la Chambre des représentants a annoncé son remplacement pour février 2022. Le 10 février, il a été victime d'une tentative d'assassinat, renforçant les tensions politiques déjà existantes.


Malgré les pressions pour qu'il quitte le pouvoir, Dbeibah a refusé de céder, affirmant que son mandat courait jusqu'en juin 2022 et qu'il ne transférerait le pouvoir qu'à un exécutif élu. En janvier 2024, il a soutenu l'idée de restaurer la monarchie constitutionnelle en Libye, proposant le prince Sidi Mohammed El-Senussi, prétendant au trône et petit-fils du roi Idris Ier, comme solution à l'impasse politique dans le pays.


Le parcours politique d'Abdel Hamid Dbeibah illustre les défis complexes auxquels la Libye est confrontée dans sa transition vers la stabilité et la démocratie. Ses alliances politiques, ses controverses et ses tentatives pour résoudre l'impasse politique reflètent les tensions profondes qui persistent dans le pays. Alors que la Libye continue d'aspirer à un avenir meilleur, l'avenir politique de Dbeibah reste incertain, tout comme celui du pays qu'il cherche à diriger.

Comments


bottom of page