top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Arif Alvi ?



Arif Alvi, né le 29 août 1949 à Karachi, est une figure éminente de la politique pakistanaise, ayant occupé le poste de président de la République de 2018 à 2024. Dentiste de profession, il a consacré une grande partie de sa vie à la médecine dentaire avant de s'engager pleinement dans la sphère politique.


Issu d'une famille de dentistes qui a émigré au Pakistan lors de la partition des Indes en 1947, Arif Alvi a fait ses débuts dans la médecine en tant que praticien respecté. Après avoir obtenu un diplôme de dentisterie de l'Université du Pendjab, il a poursuivi ses études aux États-Unis, obtenant un Master of Science en prothèse de l'université du Michigan, suivi d'un autre master en orthodontie de l'université du Pacifique.


En parallèle à sa carrière médicale florissante, Arif Alvi a été actif dans les organisations professionnelles dentaires au Pakistan et à l'international, occupant des postes de responsabilité au sein de diverses associations et fédérations dentaires.


C'est dans les années 1990 qu'Arif Alvi a fait son entrée sur la scène politique pakistanaise en rejoignant le Mouvement du Pakistan pour la justice, fondé par Imran Khan en 1996. Il a rapidement gravi les échelons au sein du parti, devenant secrétaire-général central en 2006. Son engagement politique a été marqué par des élections contestées et des victoires difficiles, notamment lors des élections législatives de 2013 où il a été élu député après des accusations de fraude électorale ayant touché son adversaire.


En 2018, Arif Alvi a été réélu député fédéral dans la deuxième circonscription de Karachi-Sud lors des élections législatives, tandis que son parti remportait la victoire au niveau national. C'est à cette époque qu'Imran Khan, devenu Premier ministre, a choisi Arif Alvi comme candidat à l'élection présidentielle, un choix qui s'est avéré fructueux puisque Alvi a été élu président avec une confortable majorité de voix.


En tant que président, Arif Alvi a rempli un rôle principalement honorifique, mais a également initié des initiatives symboliques visant à promouvoir l'éducation et la technologie, notamment en lançant un programme de formation à l'informatique et à l'intelligence artificielle.


Son mandat présidentiel a été marqué par des défis politiques, notamment une motion de censure contre le Premier ministre Imran Khan, qui a conduit à la dissolution de l'Assemblée nationale et à des élections législatives anticipées en 2024. Arif Alvi a quitté ses fonctions présidentielles en mars 2024, laissant la place à son successeur, Asif Ali Zardari.

Comments


bottom of page