top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui est Artaxerxès Ier ?

Artaxerxès Ier, également connu sous le nom d'Artaxerxès Longue-Main, est l'un des souverains les plus fascinants de l'Empire perse achéménide. Son règne, qui s'étend de 465 à 424 avant J.-C., est marqué par une série de défis internes et externes, ainsi que par des réalisations notables dans le domaine de l'administration et de la culture. Fils de Xerxès Ier, Artaxerxès Ier a dû naviguer dans un climat politique tumultueux pour maintenir la stabilité de l'empire et assurer sa prospérité. Explorons la vie, les luttes et l'héritage de ce roi achéménide avec une passion pour l'histoire qui transcende les siècles.

Montée au pouvoir

Artaxerxès Ier accède au trône dans des circonstances dramatiques. Son père, Xerxès Ier, est assassiné en 465 avant J.-C. par un complot de palais dirigé par Artaban, le commandant de la garde royale. Artaxerxès, qui était alors gouverneur de Bactriane, doit rapidement agir pour sécuriser sa position. Il réussit à tuer Artaban et à réprimer les conspirateurs, consolidant ainsi son pouvoir.

 

La montée au pouvoir d'Artaxerxès Ier n'est pas seulement une lutte pour la survie personnelle, mais aussi un combat pour maintenir l'intégrité de l'empire. Cette période de transition est marquée par des révoltes et des insurrections dans différentes régions de l'empire, y compris en Égypte et en Babylone. Artaxerxès doit faire face à ces défis avec détermination et habileté politique, prouvant dès le début de son règne qu'il est un dirigeant capable de naviguer dans des eaux troubles.

 

Rébellion et répression

L'une des premières grandes révoltes contre Artaxerxès Ier est celle de l'Égypte en 460 avant J.-C. Inaros, un prince libyen, mène une insurrection majeure soutenue par les Athéniens. Cette rébellion menace sérieusement l'autorité perse en Égypte. Artaxerxès envoie une armée sous le commandement du général Mégabyze pour réprimer la révolte. Après une série de batailles, les forces perses réussissent finalement à écraser l'insurrection en 454 avant J.-C. et à rétablir l'autorité achéménide sur l'Égypte.

 

En parallèle, Artaxerxès doit également faire face à des troubles en Babylonie, où une autre rébellion éclate sous la direction de Bél-Šimânni et Šamaš-erība. Ces insurrections montrent les défis constants auxquels l'empire est confronté, avec des régions périphériques cherchant à exploiter toute faiblesse perçue dans le centre du pouvoir. La capacité d'Artaxerxès à réprimer ces révoltes démontre sa résilience et son aptitude à maintenir l'unité de l'empire malgré les tensions internes.

 

Politique étrangère et les guerres grecques

Artaxerxès Ier hérite également du conflit persistant avec les cités-États grecques. La guerre du Péloponnèse entre Athènes et Sparte offre à l'empire perse des opportunités stratégiques pour affaiblir ses rivaux grecs. Artaxerxès adopte une politique de soutien intermittent aux différentes factions grecques, fournissant des fonds et des ressources pour prolonger leur conflit. Cette stratégie vise à empêcher une coalition grecque unifiée contre la Perse.

 

En 449 avant J.-C., la paix de Callias est négociée entre Athènes et l'Empire perse, mettant fin aux hostilités directes et stabilisant les relations entre les deux puissances. Bien que les termes exacts de ce traité soient débattus par les historiens, il marque un tournant dans la politique étrangère d'Artaxerxès, qui cherche à renforcer l'influence perse tout en minimisant les conflits coûteux.

 

Réformes administratives et culturelles

Sous le règne d'Artaxerxès Ier, l'administration de l'empire continue de se développer et de se consolider. Il met en œuvre des réformes pour améliorer l'efficacité de la gouvernance, en renforçant les structures bureaucratiques mises en place par ses prédécesseurs. Artaxerxès maintient le système des satrapies, divisant l'empire en provinces administrées par des satrapes, tout en s'assurant que ces gouverneurs restent loyaux au pouvoir central grâce à un réseau de contrôle et de surveillance.

 

Artaxerxès Ier est également connu pour son patronage des arts et de la culture. Il soutient des projets de construction majeurs, notamment la continuation des travaux à Persépolis, Suse et Ecbatane. Ces projets incluent la construction de nouveaux palais, de temples et d'infrastructures publiques, qui illustrent la richesse et la grandeur de l'empire achéménide. L'architecture et l'art sous son règne reflètent une fusion des traditions perses avec des influences étrangères, témoignant de la diversité culturelle de l'empire.

 

Religion et tolérance

En matière de religion, Artaxerxès Ier suit la tradition de ses prédécesseurs en favorisant le zoroastrisme, tout en montrant une grande tolérance envers les autres croyances. Cette politique de tolérance religieuse est un aspect clé de la stabilité de l'empire, permettant aux différentes communautés de pratiquer librement leurs religions tout en restant loyales à l'autorité perse.

 

Un exemple notable de cette tolérance est la relation d'Artaxerxès avec les Juifs exilés à Babylone. Selon les récits bibliques, notamment dans le livre d'Esdras et de Néhémie, Artaxerxès autorise le retour des exilés juifs à Jérusalem et soutient la reconstruction du Temple de Jérusalem. Cette politique montre non seulement sa tolérance religieuse, mais aussi son habileté à utiliser la religion comme un moyen de renforcer les alliances et de maintenir la loyauté de diverses communautés au sein de l'empire.

 

Héritage et fin de règne

Artaxerxès Ier meurt en 424 avant J.-C., laissant un empire relativement stable malgré les nombreux défis auxquels il a dû faire face. Son règne est souvent vu comme une période de consolidation et de maintien de l'empire, plutôt que d'expansion agressive. Les réformes administratives et les projets culturels qu'il a entrepris ont laissé un impact durable sur l'Empire perse achéménide.

 

Son successeur, Xerxès II, règne brièvement avant d'être assassiné, entraînant une période de troubles dynastiques. Cependant, l'héritage d'Artaxerxès Ier en tant que dirigeant capable de naviguer dans des eaux tumultueuses et de maintenir l'intégrité de l'empire reste un point de référence pour les historiens. Son règne démontre la complexité et les défis de gouverner un empire aussi vaste et diversifié que celui de la Perse achéménide.

 

Artaxerxès Ier, connu comme Artaxerxès Longue-Main, a été un souverain qui a su relever les défis de son époque avec courage et détermination. Sa capacité à réprimer les révoltes, à gérer les relations complexes avec les cités-États grecques et à promouvoir des réformes administratives et culturelles témoignent de ses compétences en tant que leader. Son règne, marqué par des moments de turbulence et de stabilité, a laissé un héritage durable dans l'histoire de l'Empire perse achéménide. Artaxerxès Ier demeure une figure centrale de l'histoire, illustrant la résilience et la grandeur de l'empire qu'il a gouverné.

5 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

コメント


bottom of page