top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui est Démétrios Ier Poliorcète ?

Démétrios Ier Poliorcète, fils d'Antigone le Borgne, s'est illustré par ses exploits militaires et ses innovations dans l'art du siège, laissant une empreinte durable dans l'histoire hellénistique.



Né vers 336 av. J.-C. et mort en 283 av. J.-C., Démétrios Ier Poliorcète est un général macédonien de la dynastie des Antigonides, connu pour ses victoires et ses échecs militaires. Roi de Macédoine de 294 à 288 av. J.-C., il est l'une des figures marquantes des Épigones, les héritiers des Diadoques.


Origines et personnalité

Démétrios est le fils aîné d'Antigone le Borgne et de son épouse Stratonice. Il est né au moment des conquêtes d'Alexandre le Grand et a passé son enfance à la cour d'Antigone, satrape de Grande-Phrygie. Plutarque le décrit comme ayant une « posture héroïque », suggérant une grande taille et une prestance imposante. Démétrios est réputé pour être un séducteur, un amateur de vin et un grand guerrier. Il est également connu pour sa générosité envers ses amis et sa magnanimité envers ses ennemis, bien que son orgueil l'empêche souvent de fidéliser ses soutiens.


Premières campagnes militaires

Durant les guerres des Diadoques, Démétrios apporte un soutien crucial à son père. À l'âge de 20 ans, il participe à la bataille de Gabiène en 316 av. J.-C., aux côtés d'Antigone. En 315, il reçoit son premier commandement indépendant pour défendre la Syrie contre Ptolémée. Malgré une défaite initiale à la bataille de Gaza en 312, il parvient à réorganiser ses troupes et remporte une victoire en Phénicie l'année suivante.


Roi d'Asie et de Macédoine

En 306 av. J.-C., après sa victoire navale à Salamine de Chypre contre Ptolémée, Antigone se proclame roi d'Asie et accorde le même titre à Démétrios. Cette proclamation marque la naissance des monarchies hellénistiques, chaque Diadoque adoptant successivement le titre royal pour légitimer son pouvoir.


Démétrios frappe des monnaies d'argent, dont certaines représentent Poséidon armé d'un trident ou une proue de navire avec la Victoire ailée. Ces représentations symbolisent ses victoires navales et son ambition de dominer la mer Égée.


Innovations dans l'art du siège

Démétrios se distingue par ses innovations dans le domaine de la poliorcétique. Lors du siège de Rhodes en 305 av. J.-C., il utilise des engins de siège sophistiqués, dont les fameuses hélépoles. Bien que le siège soit un échec, il lui vaut le surnom de Poliorcète, « Preneur de villes ». Ses techniques et ses machines de siège marquent une avancée significative dans l'histoire militaire.


Campagnes en Grèce

En 304 av. J.-C., Démétrios repousse Cassandre au nord des Thermopyles et reçoit la soumission de la Béotie et de la Phocide. Il heurte cependant l'opinion publique à Athènes par son comportement dédaigneux des traditions religieuses. Entre 304 et 302, il entreprend la conquête du Péloponnèse, reconstituant avec son père la Ligue de Corinthe.


Déclin et abdication

Après des décennies de conflits, Démétrios est finalement vaincu par Séleucos Ier en 285 av. J.-C. Il abdique et la Macédoine est partagée entre les vainqueurs. Démétrios passe ses dernières années en captivité à Apamée, où il meurt en 283 av. J.-C. Sa vie romanesque, marquée par des victoires éclatantes et des défaites décisives, se termine sans gloire.


Héritage d'un épigone

Démétrios Ier Poliorcète, par ses exploits militaires et ses innovations dans l'art du siège, a laissé une empreinte durable dans l'histoire hellénistique. Bien qu'il n'ait pas réussi à établir un empire stable, ses techniques et ses machines de siège ont influencé l'art militaire pour les générations à venir. Son héritage perdure à travers les récits de ses exploits et les monnaies qu'il a frappées, symboles de son ambition et de sa grandeur.

3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page