top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui est Darius III ?

Darius III, le dernier roi de l'Empire perse achéménide, est une figure tragique de l'histoire ancienne. Son règne, qui s'étend de 336 à 330 avant J.-C., est marqué par la lutte désespérée contre Alexandre le Grand et la chute inévitable de l'empire. Darius III, souvent considéré comme un roi malheureux, a hérité d'un royaume affaibli par des intrigues internes et des conflits extérieurs. Pourtant, son courage et sa détermination à défendre son empire contre l'envahisseur macédonien restent des aspects marquants de son règne. Explorons en détail la vie, les luttes et l'héritage de Darius III.

Montée au pouvoir

Darius III, né sous le nom d'Artashata, accède au trône dans des circonstances tumultueuses. Après l'assassinat d'Artaxerxès IV, Darius est choisi pour succéder au trône, en grande partie en raison de son absence de prétentions immédiates au pouvoir, ce qui le rendait plus acceptable pour les factions concurrentes de la cour. Cependant, il ne tarde pas à montrer sa détermination à restaurer l'autorité royale et à réformer l'administration de l'empire.

Les défis de l'Empire

 

À son avènement, Darius III hérite d'un empire en crise. L'Empire perse, autrefois puissant et redouté, est alors affaibli par des décennies de guerre civile, de corruption et de mauvaise gestion. Les satrapes, ou gouverneurs provinciaux, ont accumulé trop de pouvoir et se comportent souvent comme des souverains indépendants. La loyauté envers le trône est érodée, et l'autorité centrale est remise en question. C'est dans ce contexte précaire que Darius doit affronter la menace grandissante d'Alexandre le Grand.

 

Les campagnes contre Alexandre le Grand

La rencontre entre Darius III et Alexandre le Grand est l'un des épisodes les plus dramatiques de l'histoire antique. Dès 334 avant J.-C., Alexandre, roi de Macédoine, envahit l'Asie Mineure, marquant le début de sa campagne contre l'Empire perse. La première grande confrontation a lieu lors de la bataille du Granique, où les forces perses sont défaites, ouvrant la voie à Alexandre pour pénétrer plus profondément dans le territoire perse.

 

Darius décide de prendre personnellement la tête de son armée pour affronter Alexandre. La bataille d'Issos, en 333 avant J.-C., est un moment décisif. Darius, malgré des forces supérieures en nombre, subit une défaite écrasante. Pris de panique, il fuit le champ de bataille, laissant derrière lui sa famille et ses trésors, qui tombent aux mains d'Alexandre. Cet événement porte un coup dur au prestige de Darius et renforce la réputation d'Alexandre comme un conquérant invincible.

 

La bataille de Gaugamèles et la chute de l'Empire

Darius, déterminé à ne pas se laisser vaincre, rassemble une nouvelle armée pour affronter Alexandre une fois de plus. La bataille de Gaugamèles, en 331 avant J.-C., est l'une des batailles les plus célèbres de l'histoire militaire. Malgré une préparation minutieuse et l'utilisation de chariots à faux pour semer la panique dans les rangs ennemis, les forces perses sont une nouvelle fois défaites par les troupes d'Alexandre, mieux disciplinées et commandées.

 

Après cette défaite, Darius perd le soutien de nombreux satrapes et nobles perses, qui voient en Alexandre le nouveau maître de l'empire. La trahison frappe au cœur même du pouvoir perse lorsque Bessus, satrape de Bactriane, capture Darius et se déclare roi sous le nom d'Artaxerxès V. Darius III est assassiné en 330 avant J.-C. par ses propres hommes, alors qu'il tente de fuir vers les montagnes de l'Est. Sa mort marque la fin de l'Empire perse achéménide et le début de la domination macédonienne en Asie.

 

Réformes et administration

Bien que souvent éclipsé par ses défaites militaires, Darius III a tenté de mettre en œuvre des réformes pour revitaliser l'empire. Il a cherché à centraliser l'administration et à réprimer la corruption qui s'était répandue sous ses prédécesseurs. Cependant, ses efforts ont été entravés par les crises constantes et l'invasion macédonienne. Sa courte période de règne ne lui a pas permis de réaliser pleinement ses ambitions réformatrices, mais ses tentatives montrent une volonté de restaurer l'ordre et la justice dans un empire déclinant.

Héritage

L'héritage de Darius III est souvent perçu à travers le prisme de sa confrontation avec Alexandre le Grand. Pourtant, il est important de reconnaître la complexité de sa position. Darius n'était pas seulement un roi défait; il était un dirigeant qui a hérité d'un empire en difficulté et qui a lutté jusqu'à la fin pour le défendre. Son courage face à des adversités insurmontables et sa détermination à protéger son peuple méritent d'être soulignés.

 

Darius III a également laissé un impact durable sur la culture et l'administration perses. Bien que son règne ait été marqué par des conflits, les structures administratives qu'il a tenté de réformer ont influencé les pratiques gouvernementales sous la domination macédonienne et même après. Alexandre lui-même a adopté de nombreuses coutumes et pratiques administratives perses, intégrant ainsi l'héritage achéménide dans son propre empire.

 

Darius III, dernier roi de l'Empire perse achéménide, est une figure emblématique de la résistance face à l'invasion et à la trahison. Son règne, bien que court et tumultueux, est marqué par des tentatives de réforme et par une lutte acharnée pour défendre son empire contre l'un des plus grands conquérants de l'histoire. La tragédie de Darius III réside dans son courage et sa détermination face à un destin implacable, faisant de lui une figure tragique et héroïque de l'Antiquité. Son histoire, à la fois fascinante et poignante, continue de captiver l'imagination des historiens et des passionnés d'histoire à travers les âges.

0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page