top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Guðni Th. Jóhannesson ?



Guðni Thorlacius Jóhannesson, né le 26 juin 1968 à Reykjavik, est une figure éminente de la scène politique islandaise. Historien de formation et homme d'État respecté, il incarne l'intégrité, la compétence et l'engagement envers le bien-être de son pays. Son parcours illustre une dévotion à l'étude de l'histoire de l'Islande et un dévouement à la démocratie participative en tant que président du pays depuis 2016.


Issu d'une famille engagée dans l'éducation et les sports, Guðni Thorlacius Jóhannesson hérite dès son jeune âge d'une passion pour le savoir et le développement personnel. Ses parents, Margrét Thorlacius, enseignante et journaliste, et Jóhannes Sæmundsson, professeur de sport, lui transmettent des valeurs d'effort, de persévérance et d'ouverture d'esprit qui marqueront son parcours professionnel et politique.


Après des études universitaires approfondies en histoire et en sciences politiques à l'université de Warwick, à l'université d'Oxford et à la Queen Mary University of London, Guðni Thorlacius Jóhannesson se forge une solide expertise dans le domaine de l'histoire islandaise. Sa thèse de doctorat, consacrée à un aspect méconnu de l'histoire de l'Islande, lui vaut une reconnaissance académique et préfigure son engagement futur en politique.


En parallèle à sa carrière d'historien, Guðni Thorlacius Jóhannesson s'implique activement dans l'enseignement et la recherche, partageant ses connaissances avec les étudiants des universités d'Islande, de Bifröst et de Londres. Spécialiste renommé de la guerre de la morue, de la crise financière de 2008-2011 et de la présidence de la République en Islande, il contribue de manière significative à la compréhension et à l'analyse des événements historiques qui ont façonné son pays.


En 2016, Guðni Thorlacius Jóhannesson décide de franchir le pas de l'engagement politique en se présentant à l'élection présidentielle islandaise. Sa campagne, marquée par son indépendance, son intégrité et son expérience académique, séduit les électeurs islandais en quête d'un leader capable de représenter dignement leur pays sur la scène nationale et internationale. Sa victoire éclatante, avec 39,1 % des voix, consacre sa légitimité et sa popularité auprès du peuple islandais.


Depuis son accession à la présidence, Guðni Thorlacius Jóhannesson s'emploie à incarner les valeurs de transparence, de participation citoyenne et de responsabilité politique. Son engagement en faveur de la démocratie directe se manifeste par la promotion de référendums d'initiative populaire, offrant ainsi aux Islandais une voix directe dans les décisions qui affectent leur vie quotidienne.


Sur la scène internationale, Guðni Thorlacius Jóhannesson défend avec conviction la position de l'Islande vis-à-vis de l'Union européenne, exprimant son opposition à une éventuelle adhésion du pays à l'UE. Sa vision d'une Islande souveraine et indépendante guide son action politique, nourrie par une profonde compréhension des enjeux historiques et géopolitiques qui façonnent l'avenir de son pays.


En tant que père de cinq enfants, Guðni Thorlacius Jóhannesson concilie avec succès ses responsabilités familiales et ses engagements politiques, trouvant un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Son mariage avec Eliza Reid, une Canadienne engagée dans la promotion de la culture islandaise, illustre sa capacité à tisser des liens personnels et professionnels au-delà des frontières nationales.


Au terme de deux mandats présidentiels marqués par un leadership visionnaire et une volonté de servir son pays avec dévouement, Guðni Thorlacius Jóhannesson choisit de ne pas briguer un troisième mandat, affirmant ainsi sa volonté de passer le flambeau à une nouvelle génération de leaders. Son héritage politique, empreint de sagesse, d'intégrité et de respect pour les valeurs démocratiques, restera gravé dans l'histoire de l'Islande et inspirera les générations futures à poursuivre le chemin vers un avenir meilleur et plus juste pour tous.

Comments


bottom of page