top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Igor Viktorovich Makarov?



Né le 5 avril 1962 à Achgabat, dans ce qui est aujourd'hui au Turkménistan, Igor Viktorovitch Makarov a tracé un chemin impressionnant qui l'a mené à devenir une figure de proue de l'industrie mondiale. En tant que président du groupe international ARETI, Makarov incarne le succès dans le secteur énergétique, démontrant une capacité exceptionnelle à diriger et à développer des entreprises à l'échelle mondiale.


Un engagement passionné pour le cyclisme

Parallèlement à sa carrière d'homme d'affaires, Makarov a développé une passion pour le cyclisme, qu'il a su transformer en engagement professionnel en devenant le président d'honneur de la Fédération russe de cyclisme. Cette position illustre son dévouement à promouvoir le cyclisme, non seulement comme un sport mais aussi comme un vecteur de santé, de bien-être et de fierté nationale.


Une fortune bâtie sur la vision et l'innovation

L'estimation de sa fortune personnelle à 2,1 milliards USD en 2024 témoigne de la réussite exceptionnelle de Makarov dans le monde des affaires. Son parcours, de ses modestes débuts à Achgabat à sa position en tant que magnat influent, reflète une histoire de réussite basée sur l'innovation, la vision stratégique et une persévérance sans faille.


Philanthropie et contributions sociales

Au-delà de ses succès économiques et sportifs, Makarov se distingue par son engagement envers la société à travers diverses initiatives philanthropiques. Son soutien aux arts, à l'éducation et au développement social avec en lumière une volonté de redonner à la communauté et de contribuer positivement à la société.


Un parcours d'excellence

La vie et la carrière d'Igor Viktorovitch Makarov sont marquées par l'excellence, que ce soit dans le domaine des affaires, du sport ou de la philanthropie. Son histoire, de ses débuts à Achgabat à son statut d'homme d'affaires et de leader dans le cyclisme mondial, illustre une trajectoire impressionnante de réussite et d'impact positif à travers le monde.

Comentarios


bottom of page