top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Isaias Afwerki ?



Isaias Afwerki, également orthographié Issayas Afewerki, est une figure emblématique de la politique érythréenne, ayant joué un rôle crucial dans la lutte pour l'indépendance de l'Érythrée et dans la consolidation du pouvoir après l'accession du pays à l'indépendance en 1993. Né le 2 février 1946 à Asmara, en Érythrée italienne sous administration britannique, Afwerki est devenu président de l'État dès son indépendance et est actuellement l'un des plus anciens dirigeants en place dans le monde.


Issu d'une famille tigréenne, Isaias Afwerki est né dans un contexte de colonialisme et de lutte pour l'indépendance. Son engagement politique commence dès ses études d'ingénieur à Addis-Abeba, où il rejoint les cercles indépendantistes érythréens et participe activement au Front de libération de l'Érythrée (FLE). Plus tard, il devient secrétaire général du Front populaire de libération de l'Érythrée (FPLE), qui mène la lutte armée pour l'indépendance de l'Érythrée.


L'indépendance de l'Érythrée est proclamée le 27 avril 1993, à la suite d'un référendum historique organisé deux jours plus tôt. Afwerki est alors élu président de l'Assemblée nationale et désigné président de l'État par les membres de cette assemblée. Sous sa présidence, l'Érythrée connaît une transition vers un régime autoritaire, caractérisé par un parti unique, l'absence d'élections démocratiques, une économie centralisée et une répression sévère de toute opposition politique et de la liberté de la presse.


La période post-indépendance est marquée par des tensions régionales, notamment avec l’Éthiopie. Après la guerre frontalière entre les deux pays de 1998 à 2000, Afwerki consolide son pouvoir et met en place une politique de conscription draconienne, souvent qualifiée de service militaire à durée indéterminée. Cette politique, combinée à la répression de toute forme d'opposition politique, conduit à un exode massif de la jeunesse érythréenne vers d'autres pays.


Sur le plan économique, Afwerki initie des réformes visant à privatiser certaines entreprises publiques et à attirer les investissements étrangers. Cependant, ces réformes sont fréquemment critiquées pour leur manque de transparence et leur impact limité sur l'économie du pays.


Sur la scène internationale, la politique étrangère d'Afwerki est marquée par des périodes de rapprochement et de tensions. Son rôle dans la normalisation des relations avec l’Éthiopie en 2018 a été salué comme une avancée majeure pour la paix dans la région. Cependant, les critiques persistent quant au respect des droits de l'homme en Érythrée, avec des rapports faisant état de violations systématiques des droits humains et de répression politique.


Malgré les pressions internationales et les appels à des réformes politiques, Isaias Afwerki maintient fermement son emprise sur le pouvoir en Érythrée. Sa longévité politique et sa résistance aux changements démocratiques en font une figure controversée sur la scène internationale.

Comentarios


bottom of page