top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Joan-Enric Vives i Sicília ?



Joan-Enric Vives i Sicília, né le 24 juillet 1949 à Barcelone, est un homme d'Église et homme d'État espagnol, reconnu pour son rôle en tant qu'archevêque-évêque d'Urgell et coprince d'Andorre depuis 2003. Sa vie et sa carrière ont été marquées par un profond engagement envers la foi et le service public.


Originaire d'une famille d'ascendance minorquine, Vives a suivi un parcours académique remarquable. Il a obtenu un diplôme en théologie à Barcelone en 1976, suivi d'un diplôme en sciences de l'éducation, section philosophie, en 1982. Sa passion pour l'apprentissage l'a conduit à poursuivre des études doctorales à l'université de Barcelone, où il a obtenu son doctorat en philosophie en 1993.


La vocation religieuse de Vives s'est concrétisée lorsqu'il a été ordonné prêtre dans l'archidiocèse de Barcelone le 24 septembre 1974. Il a ensuite servi dans plusieurs paroisses en tant que vicaire avant de devenir curé de l'église du Sacré-Cœur de Jésus de Barcelone, dans le quartier du Poblenou. Son engagement ecclésiastique s'est également manifesté à travers son rôle de secrétaire du Conseil des prêtres de Barcelone et de greffier du Conseil épiscopal.


En parallèle à son ministère pastoral, Vives a également excellé dans le domaine de l'éducation. Il a été nommé professeur d'histoire de la philosophie à la faculté de théologie de Catalogne de 1983 à 1993. De plus, il a poursuivi ses études en philosophie ecclésiastique à l'université Raymond-Lulle, où il a été nommé doyen en 1989.


La reconnaissance de ses compétences et de son engagement l'a conduit à être nommé évêque auxiliaire de Barcelone par le pape Jean-Paul II le 9 juin 1993. Il a été consacré évêque le 5 septembre de la même année. Par la suite, il est devenu évêque coadjuteur du diocèse d'Urgell le 25 juin 2001, avant de devenir évêque en titre et coprince d'Andorre le 12 mai 2003, succédant à Joan Martí i Alanis.


En reconnaissance de ses services à l'Église, le pape Benoît XVI l'a élevé à la dignité d'archevêque ad personam le 19 mars 2010. Tout au long de son ministère, Vives a défendu avec fermeté les valeurs catholiques, ce qui s'est parfois traduit par des prises de position controversées, notamment son annonce en 2014 selon laquelle il abdiquerait si l'Andorre venait à légaliser l'avortement.


En dehors de son travail ecclésiastique, Vives a été reconnu par ses pairs et par des institutions pour son engagement et ses contributions. Il est notamment titulaire de plusieurs distinctions honorifiques, dont la grand-croix de l'ordre du Christ depuis le 5 mars 2010, la grand-croix de l'ordre constantinien de Saint-Georges, la grand-croix de l'ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, ainsi que la croix « pro piis meritis » pro Merito Melitensi.


En résumé, Joan-Enric Vives i Sicília est une figure éminente de l'Église catholique et de la vie publique espagnole. Son dévouement à la foi et au service de la communauté a marqué sa carrière, faisant de lui une voix influente dans le dialogue entre l'Église et la société moderne.

Comments


bottom of page