top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Mamadi Doumbouya ?



Mamadi Doumbouya, une figure marquante de la Guinée contemporaine, incarne à la fois le parcours d'un militaire d'exception et celui d'un homme d'État ayant accédé au pouvoir à la suite d'un coup d'État en 2021.


Né le 4 mars 1980 à Bananköröda, dans la ville de Kankan, Mamadi Doumbouya est le fils de Karifala Doumbouya et de Hadja Mandioula Sylla, issus de la région de Kankan, une région historiquement importante de la Guinée. Sa formation militaire, débutée en Guinée, l'a conduit à poursuivre des études supérieures en France, où il a obtenu un brevet français d'études supérieures militaires ainsi qu'un master de défense de l'université Paris-Panthéon-Assas. Il a également suivi des formations militaires dans plusieurs pays, y compris au Sénégal, au Gabon, en Israël et au Royaume-Uni.


Sa carrière militaire est marquée par son engagement au sein de l'armée française en tant que légionnaire, avant de revenir en Guinée pour commander le Groupement des forces spéciales (GFS ou GPS), une unité d'élite spécialisée dans l'antiterrorisme. Sous son commandement, le GPS a joué un rôle crucial dans la sécurité nationale et a été activement impliqué dans des opérations nationales et internationales, démontrant ainsi ses compétences en leadership et en gestion des crises.


En septembre 2021, Mamadi Doumbouya prend la tête d'un coup d'État qui renverse le président Alpha Condé, justifiant son action par la nécessité de remédier aux dysfonctionnements institutionnels et à la crise socio-politique et économique du pays. Il se proclame président du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) et président de la Transition, marquant ainsi le début d'une nouvelle phase politique en Guinée.


En tant que président de la Transition, Mamadi Doumbouya s'est engagé à mettre en place un processus de transition politique et à réformer les institutions de l'État pour répondre aux attentes du peuple guinéen. Son leadership a été caractérisé par la nomination d'un Premier ministre civil et la mise en place d'un Conseil national de la transition chargé de rédiger une nouvelle Constitution. Malgré les critiques et les pressions internationales, notamment de la CEDEAO, il a maintenu le cap de sa transition politique, annonçant un référendum constitutionnel et la tenue d'élections dans un délai convenable.


Sur le plan diplomatique, Mamadi Doumbouya a cherché à renforcer les relations de la Guinée avec ses voisins et partenaires internationaux, notamment la Sierra Leone et la Turquie. Sa participation à des événements internationaux tels que l'investiture du président turc Recep Tayyip Erdoğan et la 78e session de l'Assemblée générale des Nations unies témoigne de sa volonté de placer la Guinée sur la scène mondiale.


Son ascension au pouvoir à la suite d'un coup d'État a suscité des réactions mitigées, mais sa détermination à conduire la Guinée vers la stabilité politique et le développement économique témoigne de son engagement envers son pays et son peuple. Alors que la transition politique en Guinée se poursuit, l'avenir dira dans quelle mesure Mamadi Doumbouya parviendra à concilier les exigences de la démocratie et les défis de la gouvernance dans un contexte de transition politique et institutionnelle.

Comments


bottom of page