top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Myint Swe ?



Myint Swe, né le 24 mai 1951, est un personnage central de la politique birmane, connu à la fois pour ses fonctions militaires et politiques. Sa carrière illustre le lien étroit entre l'armée et le gouvernement en Birmanie, ainsi que les défis auxquels le pays est confronté sur la scène nationale et internationale.


Après des études à la Defense Services Academy, Myint Swe gravit rapidement les échelons au sein de l'armée birmane. Sa promotion au grade de général de brigade et sa nomination en tant que commandant de la division d'infanterie légère 11 en 1997 marquent le début d'une carrière militaire remarquable. Il est reconnu pour ses compétences en matière de stratégie militaire et de leadership, ce qui lui vaut d'être nommé commandant du commandement du sud-est et membre du Conseil d'État pour la paix et le développement en 2001.


Son ascension se poursuit avec sa nomination en tant que commandant du commandement de Yangon et sa promotion au grade de général de division. Ces postes de responsabilité lui confèrent une influence croissante au sein de l'appareil militaire birman et une visibilité accrue sur la scène politique nationale.


En 2004, Myint Swe est désigné pour occuper le poste de chef des affaires de sécurité militaire, succédant ainsi à Khin Nyunt. Cette nomination marque un tournant dans sa carrière, le plaçant au cœur des rouages du pouvoir militaire en Birmanie. Il devient rapidement un acteur clé dans la lutte contre les mouvements d'opposition et les groupes ethniques armés qui contestent l'autorité du régime.


En janvier 2006, Myint Swe est nommé chef du Bureau des opérations spéciales - 5 (BSO-5), consolidant ainsi sa position au sein de l'appareil sécuritaire birman. Cette période est marquée par une répression accrue à l'égard des dissidents politiques et des minorités ethniques, illustrant la fermeté du régime militaire face à toute forme de contestation.


Sa promotion au grade de lieutenant général en 2005, en tant que premier Mon de l'ethnie à atteindre ce rang, témoigne de sa stature grandissante au sein de l'armée birmane. Cette reconnaissance officielle de ses compétences militaires renforce sa légitimité et sa position de leader au sein de l'establishment militaire.


En tant que quartier-maître général, Myint Swe est perçu comme le successeur potentiel de Maung Aye, ce qui confère une dimension supplémentaire à sa carrière déjà impressionnante. Sa capacité à naviguer dans les arcanes du pouvoir militaire et politique en Birmanie en fait un acteur incontournable dans les coulisses du régime.


Cependant, son parcours n'est pas sans controverses. Ses actions après le cyclone Nargis en 2008, qui ont été critiquées pour leur lenteur et leur inefficacité, soulèvent des questions sur sa gestion des crises humanitaires et sa capacité à répondre aux besoins de la population.


De même, sa répression des militants pendant la période des élections générales pré-2010 suscite des préoccupations quant au respect des droits de l'homme et des libertés politiques en Birmanie. Ses méthodes autoritaires et son recours à la force pour étouffer toute opposition politique soulèvent des inquiétudes quant à l'avenir de la démocratie dans le pays.


Malgré ces critiques, Myint Swe reste un acteur majeur sur la scène politique birmane, jouant un rôle clé dans la transition démocratique du pays. Sa nomination en tant que vice-président de la République en 2016 confirme son statut de leader politique éminent, tandis que son rôle de président par intérim en 2018 témoigne de sa capacité à assumer des responsabilités gouvernementales importantes.


Cependant, son implication dans le coup d'État militaire de 2021 et son soutien à Min Aung Hlaing, le commandant en chef de l'armée, suscitent des critiques tant au niveau national qu'international. Sa décision de transférer le pouvoir à l'armée et de soutenir le régime militaire en place soulève des questions sur sa loyauté envers la Constitution et les principes démocratiques.


Dans un contexte marqué par la répression politique, les violations des droits de l'homme et l'instabilité politique croissante, Myint Swe incarne les défis auxquels la Birmanie est confrontée dans sa quête de démocratie et de développement. Sa carrière tumultueuse reflète les contradictions et les dilemmes auxquels sont confrontés les dirigeants du pays, pris entre la nécessité de maintenir l'ordre et la pression croissante en faveur de réformes politiques et sociales.


Myint Swe est un personnage complexe dont la carrière illustre les enjeux politiques et militaires en Birmanie. Son parcours, marqué par des succès et des controverses, reflète les défis auxquels le pays est confronté dans sa transition vers la démocratie et le développement. Alors que la Birmanie continue de faire face à des défis majeurs sur la scène nationale et internationale, le rôle de Myint Swe reste sujet à débat et à controverse, illustrant les tensions et les contradictions qui caractérisent la politique birmane contemporaine.


留言


bottom of page