top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Santiago Peña ?



Santiago Peña Palacios, né le 16 novembre 1978 à Asuncion, est un homme d'État paraguayen qui a occupé plusieurs postes de responsabilité tant dans le secteur financier que dans la politique paraguayenne. Il est actuellement président de la République du Paraguay, ayant pris ses fonctions le 15 août 2023 après sa victoire à l'élection présidentielle de la même année.


Originaire d'une famille modeste, Santiago Peña est devenu père à un jeune âge, à seulement 17 ans, alors qu'il poursuivait ses études. Il s'est marié à l'âge de 18 ans, faisant preuve d'une grande maturité et responsabilité dès son plus jeune âge. Passionné par l'économie, il a suivi des études à l'université Columbia de New York, où il a acquis des connaissances approfondies dans ce domaine.


Sa carrière politique débute alors qu'il est membre du Parti libéral radical authentique (PLRA) à partir de 1996. Il entre par la suite à la Banque centrale du Paraguay, où il exerce différentes fonctions entre 2000 et 2009. Sa compétence et son expertise lui valent une opportunité de travailler au siège du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington à partir de 2009, renforçant ainsi sa crédibilité sur la scène internationale.


En 2015, Santiago Peña est nommé ministre des Finances sous la présidence de Horacio Cartes. Son mandat est marqué par des réformes économiques ambitieuses et une gestion rigoureuse des finances publiques. Cependant, il quitte ses fonctions en 2017 pour se lancer dans la course à la présidence en tant que candidat du Parti colorado. Bien qu'il ait échoué à remporter la primaire de son parti en 2017, sa détermination et son engagement en font rapidement une figure incontournable de la politique paraguayenne.


L'année 2023 marque un tournant dans la carrière politique de Santiago Peña. Désigné candidat du Parti colorado à l'élection présidentielle, il mène une campagne dynamique axée sur le renouveau générationnel et la lutte contre la corruption. Sa victoire électorale avec 42,7 % des voix au premier tour témoigne de sa popularité croissante auprès de la population paraguayenne.


En tant que président de la République, Santiago Peña s'est engagé à défendre les valeurs traditionnelles et familiales du Paraguay, se positionnant en héritier de la dictature d'Alfredo Stroessner. Son opposition au droit à l'avortement et à la légalisation du mariage homosexuel reflète ses convictions conservatrices profondes. De plus, il a exprimé son intention de transférer l'ambassade paraguayenne en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, une décision hautement symbolique sur le plan diplomatique.


Cependant, certaines critiques ont été formulées à l'encontre de Santiago Peña, notamment en ce qui concerne son manque de prise en compte des enjeux environnementaux tels que le changement climatique et la déforestation. Malgré cela, son mandat présidentiel est caractérisé par une volonté affirmée de promouvoir le développement économique et social du Paraguay, tout en veillant à préserver son héritage culturel et traditionnel.


Santiago Peña Palacios incarne une nouvelle génération de leaders politiques au Paraguay, alliant expérience professionnelle, engagement politique et vision pour l'avenir de son pays.

Comments


bottom of page