top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui est Socrate ?

Socrate, l'un des plus grands penseurs de l'histoire de la philosophie, a marqué son époque et bien au-delà avec ses idées révolutionnaires et sa méthode de questionnement.



Né vers 470/469 av. J.-C. à Athènes et mort en 399 av. J.-C., Socrate est connu pour être l'un des créateurs de la philosophie morale. Bien qu'il n'ait laissé aucun écrit, sa pensée et son influence se sont propagées grâce aux témoignages de ses disciples, notamment Platon et Xénophon. Socrate est devenu une figure emblématique de la philosophie, discutée et réinterprétée à travers les âges.


Biographie de Socrate

Socrate naît à Athènes, dans le dème d'Alopèce, fils de Sophronisque, sculpteur ou tailleur de pierre, et de Phénarète, sage-femme. Les détails sur sa vie privée sont souvent contradictoires, mais il est généralement admis qu'il était marié à Xanthippe et qu'il a eu trois enfants. Socrate est décrit comme ayant un physique peu avantageux, mais il était un séducteur intellectuel, entouré de nombreux jeunes admirateurs.


Socrate, le guerrier philosophe

Socrate a servi comme hoplite dans trois campagnes militaires pendant la guerre du Péloponnèse : Potidée en 431/430, Délion en 424 et Amphipolis en 422. Platon le décrit comme faisant preuve d'un courage exceptionnel, non seulement sur le champ de bataille mais aussi dans ses engagements politiques. Il s'opposa notamment à une procédure illégale de condamnation des généraux après la bataille des Arginuses en 406 av. J.-C. et refusa d'obéir à un ordre injuste sous le régime des Trente en 404 av. J.-C.


L'enseignement de Socrate

Vers 435 av. J.-C., Socrate commence à enseigner publiquement, parcourant les rues d'Athènes, les gymnases et les échoppes, engageant des discussions avec tous ceux qu'il rencontrait. Contrairement aux sophistes, qui enseignaient moyennant rémunération, Socrate ne demandait pas de paiement pour ses enseignements. Il est célèbre pour sa méthode de questionnement, visant à dévoiler les contradictions dans les pensées de ses interlocuteurs, les poussant ainsi à la réflexion et à la quête de la vérité.


Le procès de Socrate

En 399 av. J.-C., Socrate est accusé d'impiété et de corruption de la jeunesse par Anytos, Mélétos et Lycon. Les chefs d'accusation incluent le fait de ne pas reconnaître les dieux de l'État, d'introduire de nouvelles divinités et de corrompre la jeunesse. Malgré sa défense, il est condamné à mort par une faible majorité des juges. Socrate refuse de fuir Athènes et accepte sa sentence, buvant la ciguë en présence de ses disciples. Sa mort devient un symbole de la primauté de la vertu sur la vie.


L'héritage philosophique de Socrate

Socrate est considéré comme le père de la philosophie morale. Il a initié la réflexion philosophique sur les affaires humaines plutôt que sur la nature. Sa méthode dialectique a ouvert la voie aux idées platoniciennes et a influencé de nombreuses écoles philosophiques. Platon, dans ses dialogues, présente Socrate comme un chercheur infatigable de la vérité, défiant les sophistes et les sages de son époque. Socrate a également inspiré la notion de concept en philosophie, permettant de distinguer les idées éternelles et immuables des perceptions subjectives.


Socrate, par sa vie exemplaire et sa mort volontaire au service de la philosophie, a laissé un héritage indélébile. Sa méthode de questionnement et sa quête incessante de la vérité continuent d'influencer la philosophie occidentale. Sa figure, bien que souvent réinterprétée, demeure un modèle de la sagesse et de l'intégrité intellectuelle.

0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page