top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Qui est Taneti Maamau ?



Taneti Maamau, homme politique gilbertin, incarne une figure centrale de la scène politique de la République des Kiribati. Né le 16 septembre 1960 à Onotoa, son parcours illustre un engagement politique profond et une influence considérable sur la direction prise par son pays au cours des dernières années.


Sa formation académique, comprenant un diplôme de licence en administration et en sociologie de l'université du Pacifique Sud, ainsi qu'un Master en économie de l'université du Queensland, témoigne de sa volonté de se doter des compétences nécessaires pour répondre aux défis économiques et sociaux auxquels son pays est confronté.


Débutant sa carrière comme fonctionnaire au ministère des Finances en 1979, Taneti Maamau a rapidement émergé sur la scène politique en étant élu député de l'île d'Onotoa en 2007. Son parcours législatif, marqué par sa réélection en 2011 et en 2015, a été caractérisé par son appartenance à l'opposition parlementaire au gouvernement du président Anote Tong.


Sa victoire électorale en tant que seul candidat de l'opposition à l'élection présidentielle de 2016, soutenu par le Tobwaan Kiribati Party, a marqué un tournant majeur dans la politique kiribatienne. Ses promesses électorales, telles que la gratuité de l'enseignement secondaire et la lutte contre la corruption, ont suscité l'adhésion d'une grande partie de l'électorat.


Cependant, sa politique étrangère, marquée par un changement radical dans les relations diplomatiques avec la République populaire de Chine, a suscité des controverses et des tensions internes. Son revirement en faveur de la Chine, au détriment des relations avec Taïwan, a été critiqué par une partie de la population kiribatienne et a entraîné une crise politique, marquée par des dissensions au sein de l'Assemblée législative.


De plus, ses actions controversées envers le pouvoir judiciaire, notamment la suspension et l'expulsion de juges, ont soulevé des préoccupations quant au respect de l'indépendance de la justice et de l'État de droit dans le pays. Ces mesures ont été fortement critiquées tant au niveau national qu'international, mettant en lumière les tensions entre le gouvernement et les institutions judiciaires.


Malgré ces controverses, la réélection de Taneti Maamau à la présidence en juin 2020 a consolidé sa position politique, lui permettant de poursuivre ses politiques et son agenda pour les Kiribati. Cependant, ses actions et décisions continuent de diviser l'opinion publique et de susciter des débats animés sur la direction politique et l'avenir du pays.


Comments


bottom of page