top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui sont les Amhara ?

Les Amhara, l'un des plus grands groupes ethniques d'Éthiopie, jouent un rôle central dans l'histoire et la culture du pays.



Les Amhara, représentant environ 20 % de la population éthiopienne avec près de 20 millions de personnes, sont un groupe ethnique important vivant principalement dans la région Amhara de l'Éthiopie. Ils parlent amharique et ont une riche histoire marquée par des dynasties royales et une culture influente.


Origines et ancêtres

Le peuple Amhara a historiquement habité le nord, le centre et l'ouest de l'Éthiopie. Ils sont principalement des agriculteurs, produisant des céréales domestiquées comme le teff et le nug. Certains chercheurs suggèrent qu'ils pourraient être originaires du Yémen moderne, du royaume d'Axoum, et s'être relocalisés dans la région d'Amhara.


Dynasties et royaumes

Les Amhara ont formé des royaumes puissants bien avant la colonisation. La région maintenant connue sous le nom d'Amhara comprenait des provinces autonomes comme Gondar, Gojjam, Wollo, Lasta, et Shewa. Leur influence politique et économique a perduré, surtout sous la dynastie salomonique à partir de 1270 avec Yekuno Amlak, jusqu'à la fin du règne de Haïlé Sélassié en 1974.


Culture et société

Les Amhara parlent l'amharique, une langue sémitique. Ils sont parfois appelés « Abyssins » par des sources occidentales. Leur langue et leur culture partagent des traits communs avec d'autres groupes éthiopiens, mais ils ont également des spécificités uniques.


Le christianisme, principalement l'Église orthodoxe éthiopienne Tewahedo, joue un rôle central dans la culture des Amhara. Selon le recensement de 2007, 82,5 % des Amhara étaient chrétiens orthodoxes, tandis que 17,2 % étaient musulmans, principalement dans la région de Wollo.


Sociologie et stratification sociale

Dans la société traditionnelle amharique, il y avait quatre strates de base : les castes de haut rang, les clans de rang inférieur, les artisans, et les esclaves. Les esclaves, principalement issus de groupes païens nilotiques, occupaient le bas de la hiérarchie sociale. Ce système de castes était rigide et basé sur des principes d'endogamie, de statut hiérarchique et de contraintes de commensalité.


Rôle dans l'Empire Éthiopien

Les Amhara ont longtemps été au centre de l'Empire éthiopien, élargissant ses frontières et sa richesse. Ils ont établi plusieurs sites royaux et capitales telles que Tegulet, Debre Berhan, et Gonder. Au début du XVe siècle, les empereurs ont cherché à établir des relations diplomatiques avec les royaumes européens.


Relations avec l'Europe

Les premières relations continues avec un pays européen ont commencé en 1508 avec le Portugal sous l'empereur Lebna Dengel. Le Portugal a aidé l'Éthiopie à repousser les attaques du sultanat d'Adal et de l'imam Ahmad ibn Ibrahim al-Ghazi, marquant l'un des premiers exemples de guerres par procuration dans la région.


Les Amhara, avec leur histoire riche et complexe, leur langue distinctive et leur influence politique et culturelle, continuent de jouer un rôle crucial en Éthiopie. Leur héritage se reflète dans les dynasties royales, les pratiques agricoles, et les structures sociales qui ont façonné l'histoire et la culture éthiopiennes.

8 vues

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page