top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Qui sont les plus riches du Portugal ?


Le Portugal, pays connu pour ses découvertes maritimes et sa riche histoire culturelle, se distingue également par le dynamisme de ses entrepreneurs. En 2023, le pays compte trois milliardaires dont le prestige et les activités diversifiées ont un impact notable sur l'économie nationale et internationale. Ces personnalités illustrent une richesse qui transcende les frontières et les industries.


Maria Fernanda Amorim, couronnée comme la femme la plus riche du Portugal, est à la tête d'une fortune impressionnante de 4,5 milliards d'euros. Sa position est d'autant plus remarquable qu'elle est l'une des rares femmes en Europe à figurer parmi les élites financières. Sa richesse provient de l'héritage familial ancré dans l'industrie du liège, à travers la société Corticeira Amorim, fondée en 1870. La famille Amorim ne se limite pas à cette industrie traditionnelle portugaise ; elle a stratégiquement diversifié ses investissements dans des domaines comme l'énergie, avec une participation significative dans GALP Energy, la banque, l'immobilier, et l'agriculture. Bien que Maria Fernanda Amorim doive respecter le testament de son défunt mari qui stipule une gestion à temps partiel de l'entreprise familiale, elle préfère une approche discrète, s'éloignant des affaires publiques et politiques.


Le deuxième milliardaire du Portugal est Pedro Soares dos Santos, à la tête de Jerónimo Martins, un géant mondial de la distribution alimentaire et du commerce de détail. Avec une valeur nette de 3,4 milliards d'euros, Pedro représente une figure centrale dans l'économie portugaise. Jerónimo Martins, fondé en 1792, détient notamment les chaînes Pingo Doce et Recheio, qui contribuent à près de 22% du chiffre d'affaires du groupe. La fortune de Pedro Soares dos Santos s'est accrue en 2022, année où les bénéfices de Jerónimo Martins ont grimpé de 27,5%, principalement grâce à la chaîne Biedronka en Pologne. Pedro Soares dos Santos maintient une position neutre en politique, bien qu'il exprime des opinions sur l'inflation et l'impact des politiques gouvernementales sur l'économie.


Le troisième milliardaire portugais, Vítor Manuel da Silva Ribeiro, avec une fortune de 1,4 milliard d'euros, a consolidé sa richesse à travers Invest Bank, Alves Ribeiro Construction et Mundicenter. Le groupe Alves Ribeiro, dont il est propriétaire, opère dans des secteurs divers, notamment la construction, l'immobilier, les centres commerciaux, les banques, l'éducation et le recyclage des déchets de construction, marquant sa présence non seulement au Portugal mais aussi en France, en Angola et au Brésil. Comme ses pairs, Vítor Manuel da Silva Ribeiro préfère une existence loin des projecteurs, avec peu d'informations disponibles sur ses activités ou ses engagements politiques.


Ces trois figures de la richesse au Portugal représentent le sommet d'un iceberg d'entrepreneurs et d'investisseurs qui façonnent l'économie du pays. Leurs histoires de succès, leurs stratégies d'investissement et leur impact économique sont un témoignage de la vitalité et de l'ingéniosité du Portugal dans un contexte mondial. Malgré leur immense richesse, ces milliardaires partagent une prédilection pour la discrétion et une approche mesurée de la visibilité publique, soulignant un modèle de succès qui ne nécessite pas forcément une présence constante sous les feux de la rampe.

479 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page