top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Réforme de la filière aurifère à Madagascar : nouveaux agréments pour les comptoirs de l’or


Les autorités de Madagascar ont franchi une étape significative dans la réforme en cours de la filière aurifère du pays. Selon le dernier rapport du Conseil des Ministres, de nouveaux agréments pour les comptoirs de l’or seront accordés. Une quinzaine d'opérateurs ont déjà manifesté leur intérêt, et neuf d'entre eux ont soumis leur dossier à l'Agence Nationale de la filière Or (ANOR).


Levée des restrictions à l'exportation

Cette décision suit la levée, en avril dernier, des mesures de suspension relatives à l’exportation de l'or. Les autorités ont également instauré un Guichet Unique d’Exportation et défini le mode de calcul de la Valeur de Référence de l'or, signifiant un pas en avant vers la formalisation et la professionnalisation de cette industrie clé.


Impact sur l'industrie aurifère

L'octroi de ces nouveaux agréments a plusieurs implications. Premièrement, cela pourrait encourager plus d'entreprises à investir dans la filière, ce qui pourrait, à son tour, stimuler la production et potentiellement augmenter les revenus nationaux provenant de l'or. Deuxièmement, une filière mieux réglementée et plus transparente pourrait attirer des investisseurs internationaux, offrant ainsi une nouvelle avenue de croissance économique.


Vers une filière aurifère plus responsable

La délivrance de ces agréments n'est pas seulement un signe de croissance; elle est aussi une opportunité pour instaurer des pratiques plus éthiques et durables dans l'industrie aurifère. Avec des règlements plus stricts en place, les opérateurs seront tenus de suivre des directives plus responsables en matière d'environnement et de droits de l'homme, contribuant à une exploitation plus durable de cette ressource précieuse.


L'avenir de l'or à Madagascar

Les réformes en cours dans la filière aurifère sont un signe positif de la volonté du gouvernement à moderniser et à réguler cette industrie. Alors que les agréments continuent d'être distribués et que la filière s'organise, l'avenir de l'exploitation de l'or à Madagascar semble de plus en plus prometteur. En intégrant des pratiques plus formelles et professionnelles, Madagascar est en bonne voie pour devenir un acteur plus compétitif et responsable sur la scène aurifère internationale.

18 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page