top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Réorganisations et préparatifs électoraux : décisions du conseil des ministres


Lors de la récente réunion du gouvernement collégial à Mahazoarivo, plusieurs décisions importantes ont été prises, affectant notamment des hauts fonctionnaires et des préparatifs liés aux élections présidentielles.


Le Conseil des ministres a annoncé le limogeage de plusieurs hauts fonctionnaires, dont le directeur inter-régional de l'enseignement technique et de la formation professionnelle dans les régions Vatovavy et Fitovinany, le directeur des réformes et du suivi-évaluation du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le directeur du partenariat et de la coopération de l'ORTM, ainsi que le directeur régional de la population dans l'Androy. Ces départs laissent des postes vacants qui devront être pourvus ultérieurement.


Par ailleurs, le gouvernement a pris des mesures pour faciliter les préparatifs électoraux, notamment en exonérant de taxes et droits de douane l'importation des intrants nécessaires pour l'impression des imprimés électoraux par l'Imprimerie Nationale. Cela vise à garantir la disponibilité en temps opportun de tous les documents nécessaires pour le déroulement des élections.


En outre, des mesures d'allègement des procédures d'attribution de marchés pour les panneaux d'affichage en vue de la prochaine élection présidentielle ont été adoptées. Ces mesures visent à simplifier le processus d'attribution des marchés pour garantir une couverture efficace des médias et une campagne électorale transparente.


Enfin, le gouvernement a adopté un projet de loi visant à modifier certaines dispositions de la loi 2018/043 du 13 février 2019 relative au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. Cette modification fait suite aux recommandations du groupe d'action financière internationale (GAFI) et devrait être soumise au Parlement lors de la prochaine session prévue ce mois-ci.


Ces décisions reflètent l'engagement du gouvernement à garantir des élections présidentielles transparentes et équitables, tout en répondant aux exigences internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

bottom of page