top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Rapport sur l’IDH 2023-2024 : les gens sont plus tristes et plus stressés aujourd’hui qu’il y a 10 ans

Le dernier rapport sur l'Indice de Développement Humain (IDH) révèle une augmentation significative du stress et de la tristesse dans le monde, soulignant un bilan humain alarmant.



Le rapport mondial sur le développement humain 2023-2024 vient d'être publié, révélant des données inquiétantes sur l'état émotionnel de la population mondiale et la position de Madagascar au 177ème rang en matière d’IDH.


Un bilan humain alarmant

Le rapport sur le développement humain 2023-2024 brosse un tableau sombre de l'état émotionnel global. Selon le document, environ 3 milliards de personnes ressentent de l’inquiétude, soit 687 millions de plus qu’il y a 10 ans. De plus, 2 milliards de personnes éprouvent de la tristesse, une augmentation de 540 millions par rapport à il y a dix ans. Le stress affecte 2,9 milliards de personnes, une hausse de 569 millions en une décennie. Ces chiffres illustrent un climat mondial de détresse accrue, impactant profondément la qualité de vie des individus.


Inégalités croissantes

Intitulé « Sortir de l’impasse : repenser la coopération dans un monde polarisé », le rapport souligne que l'IDH devait atteindre des niveaux records en 2023, mais la réalité est plus nuancée. La reprise post-pandémie est incomplète et inégale. Il est prévu qu'en 2023, plus d'un quart des pays auront un IDH inférieur à celui enregistré avant 2019. Les pays les plus pauvres sont particulièrement touchés, avec seulement la moitié des pays moins avancés ayant retrouvé leur niveau d'IDH d'avant la crise. Le rapport note que les progrès en matière de développement, bien que repris en 2022, restent inégalement répartis.


Un écart grandissant

L'écart entre les pays riches et pauvres, après s'être resserré pendant deux décennies, recommence à se creuser depuis 2020. Cette inégalité croissante menace de laisser encore plus de pays en arrière, exacerbant les défis liés au développement humain. L'augmentation des inégalités rend plus difficile la réalisation des objectifs de développement durable et aggrave les conditions de vie dans les pays les plus vulnérables.


Pistes de solutions

Pour répondre à ces défis, le rapport propose d’agir dans trois domaines clés. D'abord, il recommande de combler les déficits de capacité d'agir, en mettant l'accent sur la capacité des individus à prendre des décisions concernant leur propre avenir. Cette approche nécessite une attention accrue de la part de la communauté du développement. Ensuite, il appelle à réduire les températures et à lutter contre la polarisation. La polarisation politique et la méfiance doivent être surmontées pour s'attaquer efficacement aux inégalités et aux défis du développement humain. Enfin, des efforts concertés sont nécessaires pour surmonter le populisme et restaurer la confiance dans les institutions politiques.


Madagascar : un défi persistant

Pour Madagascar, qui se classe au 177ème rang de l'IDH, les défis sont nombreux. Le pays doit non seulement améliorer ses statistiques de développement mais aussi répondre aux besoins émotionnels et psychologiques de sa population. La situation actuelle reflète des décennies de difficultés économiques et politiques, nécessitant des réformes profondes et une coopération internationale accrue pour progresser.


Un appel à l'action

Le rapport sur l’IDH 2023-2024 met en lumière un besoin urgent de repenser la coopération internationale et de renforcer les capacités individuelles pour améliorer le développement humain. Les niveaux élevés de stress et de tristesse, combinés à des inégalités croissantes, exigent des actions immédiates et concertées. Pour Madagascar et d'autres pays en difficulté, ces recommandations pourraient être cruciales pour sortir de l'impasse et assurer un avenir meilleur pour leurs citoyens.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page