top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Ratsiraka dénonce la corruption et souligne les failles électorales


Dans le climat politique tendu de Madagascar, Roland Ratsiraka, figure emblématique du Collectif des 11 candidats, se dresse en un bastion de résistance contre la corruption. Sa conférence de presse récente a servi de plateforme pour une révélation choquante, soulignant les failles systémiques qui ébranlent les fondements démocratiques du pays.

Dévoilement de pratiques douteuses: un cri d'alarme Se tenant ferme devant les médias, Ratsiraka a mis en lumière une réalité sombre. Avec un historique de participation à divers scrutins, jamais son parti, le MTS, n'a été témoin de fraudes aussi flagrantes que lors des trois dernières élections. Des doublons non résolus dans les listes électorales aux bureaux de vote fictifs, le spectre de la corruption menace l'intégrité du processus démocratique.

Le candidat ne s'est pas arrêté là, divulguant une tentative audacieuse de corrompre sa campagne. Des forces obscures, fidèles au pouvoir en place, ont proposé un financement pour sa participation, une offre qu'il a catégoriquement refusée. Cette révélation, au-delà de son caractère scandaleux, signale une dégradation de l'éthique politique alarmante.

Solidarité en péril: l'appel à l'unité Ratsiraka a souligné l'urgence d'une solidarité indéfectible parmi les candidats face aux manœuvres du président en exercice, Andry Rajoelina. Malgré les louables efforts de certains, la réticence d'autres à s'unir dans cette bataille pour l'équité électorale est une source de frustration profonde. Cette solidarité, tant convoitée, est vue comme un catalyseur essentiel pour restaurer la confiance dans les urnes.

Un avenir incertain: la quête de légitimité Face à un avenir électoral incertain, l'attitude de la communauté internationale est scrutée avec anxiété. Ratsiraka réfute catégoriquement l'idée d'un soutien international aveugle pour Rajoelina, citant des déclarations récentes qui prônent des élections inclusives et crédibles. Cependant, la route vers une telle issue reste ardue. Les conditions actuelles sont loin de répondre aux normes internationales, laissant planer un doute significatif sur la reconnaissance mondiale des prochains résultats électoraux.

Espoir dans la résistance En dépit des tentatives de saper sa campagne et du pessimisme ambiant, Ratsiraka trouve du réconfort dans le soutien des syndicalistes et la réponse positive du public à leurs manifestations pacifiques. Cette bataille est loin d'être solitaire, et c'est dans l'union des forces progressistes que réside l'espoir de triompher de la corruption et de redresser le futur politique de Madagascar.


bottom of page