top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Remous politiques en Corée du Sud : le premier ministre annonce sa démission après la victoire de l'opposition aux législatives



La Corée du Sud est secouée par une onde de choc politique à la suite de la défaite cuisante du parti du président Yoon Suk Yeol lors des élections législatives. Cette débâcle électorale entraîne une série de réactions en chaîne, notamment la démission annoncée du Premier ministre Han Duck-soo, selon les rapports de l'agence de presse Yonhap.


Résultats des élections législatives

Selon les informations relayées par Yonhap jeudi 11 avril, un haut fonctionnaire de la présidence a déclaré aux médias que "le Premier ministre Han a exprimé son intention de démissionner". Cette annonce est accompagnée de la possible démission d'un grand nombre de collaborateurs du chef de l'État, suite à cette défaite électorale inattendue.


Victoire de l'opposition

Les résultats quasi-définitifs des élections de mercredi, publiés par la commission électorale nationale, indiquent une nette victoire pour la principale formation d'opposition, le Parti démocrate de Lee Jae-myung, et ses alliés, qui ont remporté 174 sièges sur les 300 que compte l'Assemblée nationale. Bien que cette coalition n'ait pas atteint la majorité absolue de 200 sièges espérée à un moment donné, elle a surpassé ses performances de la précédente législature (156 sièges).


Position précaire du président Yoon Suk Yeol

De son côté, le Parti du pouvoir populaire (PPP) du président Yoon Suk Yeol et son allié ont vu leur nombre de sièges passer de 114 à 108. Ce résultat plonge le président sud-coréen dans une situation politique délicate pour les trois années à venir de son mandat.


Implications pour l'avenir politique de la Corée du Sud

Cette défaite électorale représente un sérieux revers pour le président Yoon Suk Yeol, alors que son gouvernement fait face à des défis économiques et sociaux croissants. La victoire éclatante de l'opposition reflète les préoccupations de l'électorat sud-coréen et souligne le désir de changement politique dans le pays.


Perspectives de changement politique

La démission annoncée du Premier ministre Han Duck-soo et les possibles départs d'autres hauts fonctionnaires soulignent l'ampleur de l'impact de cette défaite électorale sur le gouvernement en place. Ces développements politiques pourraient ouvrir la voie à des changements majeurs dans la politique intérieure et extérieure de la Corée du Sud dans les mois à venir.


Les résultats des élections législatives en Corée du Sud ont déclenché une période d'instabilité politique, marquée par la démission annoncée du Premier ministre et les défis croissants auxquels est confronté le président Yoon Suk Yeol. Cette évolution pourrait avoir des répercussions significatives sur le paysage politique sud-coréen et influencer les orientations futures du gouvernement.


1 vue0 commentaire

Σχόλια

Βαθμολογήθηκε με 0 από 5 αστέρια.
Δεν υπάρχουν ακόμη βαθμολογίες

Προσθέστε μια βαθμολογία
bottom of page