top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Renforcement de la lutte contre la corruption dans les aéroports

Découvrez comment Madagascar renforce ses efforts pour lutter contre la corruption dans les aéroports avec la formation de 120 agents des douanes.



L’administration douanière malgache, sous la direction du Directeur Général des Douanes, Ernest Lainkana Zafivanona, intensifie ses efforts pour éradiquer la corruption, en particulier dans les aéroports, en formant et sensibilisant 120 agents des douanes dans le cadre du projet « Lutte contre la corruption et le trafic d’espèces sauvages ».


Une initiative cruciale

Depuis hier, 120 agents des douanes opérant dans les aéroports suivent une campagne de sensibilisation et de formation sur les pratiques illicites liées à la corruption, en particulier concernant le trafic d’espèces sauvages. Cette initiative est soutenue par l’USAID et menée conjointement par Transparency International-Initiative Madagascar (TI-MG), l’Alliance Voahary Gasy (AVG), et TRAFFIC International, sous la direction de WWF Madagascar. Le projet vise principalement à renforcer les efforts de conservation en luttant contre la corruption et le trafic, en particulier dans des secteurs hautement exposés comme les aéroports.


Objectifs et impacts

L’objectif principal de cette initiative est de sensibiliser les agents des douanes aux dangers et aux conséquences de la corruption, tout en leur fournissant les outils nécessaires pour détecter et prévenir les pratiques illicites. Le Directeur Général des Douanes, Ernest Lainkana Zafivanona, a souligné l'importance de cette formation : « Cette initiative, qui sera suivie d’autres, traduit la volonté de l’administration de renforcer les actions de lutte contre la corruption. »


Les aéroports, étant des points de transit clés, sont souvent des lieux propices à la corruption et au trafic illégal. En formant les agents des douanes, le projet vise à créer une barrière efficace contre ces pratiques. La sensibilisation des agents aux techniques modernes de détection de la corruption et du trafic d’espèces sauvages est essentielle pour protéger non seulement l’économie, mais aussi l’environnement unique de Madagascar.


Résultats positifs

Les efforts déployés par l’administration douanière montrent déjà des résultats encourageants. Selon Ernest Lainkana Zafivanona, les cas de corruption sont en régression, notamment dans les aéroports. Les incidents de corruption publiés récemment sur les réseaux sociaux ne sont pas des faits actuels mais remontent à quelques années, ce qui suggère que les efforts actuels portent leurs fruits. Ces publications anciennes semblent être utilisées pour dénigrer les efforts de la douane, mais les faits montrent une tendance positive vers la réduction de la corruption.


Protection des espèces sauvages

Cette lutte contre la corruption a aussi des répercussions importantes sur la protection des espèces sauvages. Madagascar est renommé pour sa biodiversité unique, qui attire des touristes du monde entier. La protection des espèces sauvages est donc non seulement un impératif écologique, mais aussi un enjeu économique majeur. En empêchant le trafic illégal d’espèces, les initiatives de formation des douaniers contribuent à préserver cet atout touristique vital pour l’économie malgache.


La collaboration internationale

Le soutien de partenaires internationaux comme l’USAID et la collaboration avec des organisations telles que Transparency International, WWF et TRAFFIC montrent l'importance de la coopération globale dans la lutte contre la corruption. Ces collaborations apportent non seulement des ressources financières mais aussi une expertise et des technologies avancées pour renforcer les capacités locales. La formation continue des agents des douanes est une composante essentielle pour maintenir un haut niveau de vigilance et d’efficacité dans la lutte contre les pratiques illicites.


Perspectives d’avenir

Cette initiative de renforcement des capacités n’est que le début d’un effort continu pour éradiquer la corruption dans les aéroports de Madagascar. Ernest Lainkana Zafivanona a exprimé l’engagement de l’administration douanière à poursuivre ces efforts : « Des actions similaires seront menées régulièrement pour garantir que nos agents restent bien formés et vigilants face aux nouvelles menaces. »


Les autorités douanières envisagent également d’étendre ces formations à d’autres secteurs et régions du pays, afin de créer un réseau national de lutte contre la corruption. La participation active des agents formés permettra de développer une culture d’intégrité et de transparence, essentielle pour le développement durable de Madagascar.


La lutte contre la corruption dans les aéroports malgaches prend une nouvelle dimension avec la formation de 120 agents des douanes. Cette initiative, soutenue par l’USAID et des partenaires internationaux, vise à protéger l’économie et l’environnement du pays. Les résultats positifs déjà observés encouragent à poursuivre ces efforts, pour une administration douanière plus efficace et transparente. Le succès de cette initiative dépendra de la continuité des actions et de la collaboration de tous les acteurs impliqués.

3 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page