top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Renforcement de la sûreté et de la sécurité maritimes dans l'Océan Indien occidental


La récente 3e Conférence ministérielle sur la sûreté et la sécurité maritimes, tenue à l'île Maurice le 16 novembre 2023, a marqué un tournant significatif dans la coopération régionale pour la protection des eaux de l'Océan Indien occidental. Avec la participation de plus d'une trentaine de pays et organisations, cet événement a affirmé une volonté commune de renforcer l'architecture régionale de sécurité maritime pour lutter contre les menaces et les activités criminelles en mer.


Objectif et partenariats

L'objectif principal de cette conférence était de consolider et d'approfondir le mécanisme de sûreté et de sécurité maritimes. Les pays participants ont exprimé leur engagement à élargir cette architecture régionale de sécurité maritime, en favorisant les partenariats pour une action coordonnée dans la lutte contre les crimes en mer.


Évolution des mécanismes

La Conférence a souligné les avancées réalisées dans la mise en œuvre des recommandations des conférences ministérielles précédentes et a reconnu la valeur ajoutée du programme régional de sécurité maritime (MASE) de la Commission de l’Océan Indien (COI). La priorité établie consiste en la pleine opérationnalisation de ce programme, son approfondissement et son ouverture aux dispositifs africains du Golfe d’Aden et du Golfe de Guinée, du Grand Océan Indien et du Pacifique.


Dispositifs en place

Grâce au Centre régional de fusion d’information maritime (CRFIM) à Madagascar et au Centre régional de coordination des opérations (CRCO) aux Seychelles, l'Architecture régionale de sécurité maritime a créé un cadre structuré permettant l'organisation, l'échange d'informations et la coordination des opérations entre les 7 pays signataires des Accords MASE et les partenaires externes. Ces opérations coordonnées ont déjà donné des résultats positifs, notamment à travers des initiatives conjointes en mer, démontrant ainsi l'efficacité de cette architecture.


Reconnaissance et intégration

La reconnaissance de cette architecture s’est illustrée par l’intégration du CRFIM et du CRCO dans le dispositif régional de coopération de 21 pays signataires du Code de conduite de Djibouti/amendement Jeddah (DCoC/JA). De même, le Contact Group on Illicit Maritime Activities (CGIMA) a manifesté un intérêt renouvelé envers cette Architecture, témoignant ainsi de son importance et de son potentiel pour la sécurité maritime dans la région.

3 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page