top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Report de la cinquième revue de la FEC à Madagascar : attente du prochain président élu


La cinquième revue du programme associé à la Facilité Elargie de Crédit (FEC) à Madagascar a été retardée, suite à une décision concertée entre les représentants du Fonds Monétaire International (FMI) et les autorités malgaches. Ce report vise à poursuivre les travaux pour le déblocage de la cinquième tranche de financement de la FEC.


Décisions cruciales en attente

Cette décision de report découle principalement de la nécessité de prendre des décisions stratégiques cruciales dans le cadre du programme, des choix qui ne peuvent être entérinés sans la présence d'un président élu. En d'autres termes, les négociations resteront en suspens jusqu'à la conclusion des élections présidentielles, afin de permettre à un gouvernement élu de prendre des décisions stratégiques engageantes pour l'avenir du pays.


Cette mesure souligne l'impératif de respecter le calendrier électoral, garantissant un retour rapide à un gouvernement doté de pleins pouvoirs décisionnels, notamment en matière économique. Cela revêt une importance capitale étant donné que le programme de la Facilité Elargie de Crédit est crucial pour les relations de Madagascar avec la communauté des bailleurs de fonds.


Préparatifs et historique de la FEC

La FEC représente un programme d'assistance financière visant à soutenir les initiatives de réformes et de développement des nations faisant face à des défis économiques. Cette aide à long terme facilite la mise en place de réformes structurelles. Le programme actuel de la FEC, d'un montant total de 312 millions de dollars, a été mis en place en 2021 pour une durée de 40 mois. La dernière révision, la quatrième de la série, a été menée en juin dernier, débouchant sur un décaissement de 32,7 millions de dollars. Destiné à combler les besoins de financement extérieur et budgétaire, ce déblocage a porté les décaissements totaux de l'accord à environ 228,7 millions de dollars. Ainsi, la cinquième revue était prévue pour conclure cette série de la FEC. Le ministère de l'Économie et des Finances a déjà initié des préparatifs par le biais de réunions virtuelles avec les représentants du FMI. Des réunions en personne étaient planifiées du 13 au 24 novembre, mais les deux parties ont convenu de ce report.


Attente du nouveau président pour la continuité du développement

L'ajournement de la cinquième revue de la FEC souligne l'importance cruciale d'avoir un leadership établi pour façonner l'avenir économique de Madagascar. Ce report s'inscrit dans l'attente du prochain président élu, nécessaire pour poursuivre les actions de développement du pays. Une fois le scrutin électoral achevé, il deviendra essentiel pour le gouvernement nouvellement investi de reprendre rapidement les négociations pour assurer la progression économique à travers les mesures envisagées dans le cadre du programme FEC.


En conclusion, le report de la cinquième revue de la FEC à Madagascar est une décision stratégique motivée par la nécessité d'avoir un leadership établi pour prendre des décisions engageantes pour l'avenir économique du pays. Cette pause dans les négociations souligne l'importance cruciale des élections présidentielles pour le redressement économique et le maintien des relations avec les bailleurs de fonds internationaux.

2 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page