top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Restrictions à la liberté de rassemblement : l'alerte de Madagascar

Madagascar en alerte : Des actes d'intimidation menacent-ils la démocratie du pays?


L'ancien président malgache, Hery Rajaonarimampianina, dénonce fermement les obstacles mis en place par l'exécutif à l'encontre des rassemblements publics des partis politiques. Au cours de sa récente tournée politique, Rajaonarimampianina a rencontré des forces de sécurité à Ampanefena, l'empêchant de poursuivre. Ces interventions sont perçues comme des actes d'intimidation par l'exécutif contre ses rivaux politiques. Le parti HVM qualifie ces actes d'"atteinte à la démocratie" et d'obstruction à la liberté d'expression politique.

Rajaonarimampianina lance un appel urgent à la communauté internationale, soulignant que les pratiques autoritaires du gouvernement actuel ternissent les perspectives d'élections libres. Les partenaires internationaux de Madagascar, tels que l'Union européenne, les États-Unis et d'autres pays, ont déjà exprimé leur préoccupation quant à ces actes à caractère dictatorial. Le parti HVM exprime également ses inquiétudes concernant le climat politique actuel, suggérant que les conditions nécessaires pour des élections transparentes et démocratiques ne sont pas réunies.

Outre Rajaonarimampianina, d'autres figures politiques, dont Siteny Randrianasoloniaiko et Tahina Razafinjoelina, ont également été confrontées à des entraves lors de leurs rassemblements. Les forces de l'ordre ont empêché ces candidats à la présidentielle de tenir des meetings publics dans plusieurs villes. Marc Ravalomanana, un autre ancien président, n'a pas été épargné non plus, ayant été empêché à plusieurs reprises d'accéder à ses lieux de réunion par des barrages de sécurité.

4 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page