top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Retour de Hery Rajaonarimampianina : un rebond politique à double tranchant


L’ancien président malgache Hery Rajaonarimampianina est revenu dans l'arène politique en déclarant sa candidature pour les prochaines élections présidentielles prévues pour le 9 novembre. Ce retour provoque une série de questions et de débats qui méritent une analyse approfondie.


Un parcours politique contrasté

Éliminé dès le premier tour des élections de 2018 avec seulement 8% des votes, Rajaonarimampianina a pourtant décidé de se relancer dans la bataille. Ce choix est surprenant, d’autant plus qu’il devra faire face à des adversaires de taille, notamment les figures emblématiques de la politique malgache, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, ainsi que des candidats montants comme Siteny Randrianasoloniaiko.


Un réquisitoire économique et social

Le patron du parti HVM, Hery Rajaonarimampianina, estime que la situation économique et sociale à Madagascar s’est détériorée depuis son départ en 2018. Selon lui, le gouvernement actuel n'a pas innové mais plutôt suivi les projets et les plans qu'il avait initiés lors de sa propre mandature. Ce point de vue pourrait faire écho auprès des électeurs insatisfaits de la gouvernance actuelle, mais il risque également d'ouvrir un débat sur son propre bilan en tant que président.


Des infrastructures débattues

En pointant du doigt que les projets d'infrastructure actuels ne sont que la continuation de ce qu'il avait initié, Rajaonarimampianina cherche à s’approprier une part du mérite. Cependant, cette affirmation pourrait aussi être un piège, car elle invite à une évaluation comparative des réalisations sous sa présidence par rapport à la période actuelle.


L'épineuse question de la légitimité

Le fait que Rajaonarimampianina ait été éliminé dès le premier tour en 2018 soulève des questions sur sa légitimité à se présenter à nouveau. Certains peuvent se demander si son élimination n'était pas un vote de défiance de la part des électeurs, ce qui pourrait hypothéquer ses chances cette année.


Équation des alliances

Un autre point intéressant est l'éventualité d'alliances politiques. Rajaonarimampianina devra naviguer avec finesse dans un paysage politique polarisé, surtout si l'on considère que l'un de ses anciens partisans, Siteny Randrianasoloniaiko, est maintenant un concurrent.


Le retour de Hery Rajaonarimampianina sur la scène politique de Madagascar est un rebond à double tranchant. D'un côté, il peut capitaliser sur les insatisfactions actuelles et peut-être même sur des alliances stratégiques. D'un autre côté, il doit aussi affronter un bilan mitigé, des adversaires puissants et la méfiance d'une partie de l'électorat. L'annonce de sa candidature enrichit certainement le débat politique, mais ajoute aussi une couche supplémentaire de complexité à une élection qui s'annonce déjà hautement compétitive.

3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page