top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Retraites en France : la rue retient la pression après leur adoption

Ce jeudi 23 mars, la France est confrontée à une nouvelle journée de manifestations organisées par l'intersyndicale pour protester contre la réforme des retraites, dans un contexte social qui s'est détérioré depuis l'adoption du projet de loi au Parlement à travers l'utilisation controversée de l'article 49.3, avec des rassemblements et des blocages non autorisés dans plusieurs villes de France.


La France est en grève pour la neuvième fois depuis le 19 janvier en protestation contre la réforme controversée des retraites qui a été adoptée à l'aide de l'article 49.3 le lundi 20 mars. Les opposants à la réforme sont ulcérés par ce passage en force du gouvernement, tandis que les syndicats intimant à descendre dans la rue et à faire grève. Le Conseil constitutionnel doit maintenant se prononcer sur la conformité du texte vis-à-vis de la loi fondamentale de la Ve République et une censure partielle du texte est probable. Le président Emmanuel Macron a réaffirmé dans une allocution télévisée que la réforme devait être appliquée avant la fin de l'année malgré son impopularité.


Emmanuel Macron a refusé de dissoudre l'Assemblée nationale, de remanier le gouvernement ou de convoquer un référendum sur sa réforme des retraites très révisée. Il a exprimé sa volonté de réengager le dialogue avec les partenaires sociaux sur le rapport au travail, mais a indiqué que cela prendrait du temps. La réforme, adoptée à l'aide de l'article 49.3, a provoqué une contestation de plus en plus radicale en France, avec des manifestations, des échanges tendus entre manifestants et policiers et des blocages d'infrastructures. Les opposants à la réforme jugent celle-ci injuste pour les femmes et les salariés aux métiers pénibles.

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page