top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

RSF dénonce les attaques contre les journalistes lors de l'élection présidentielle à Madagascar


Dans les semaines précédant le premier tour de l'élection présidentielle à Madagascar, Reporters sans frontières (RSF) rapporte des attaques répétées contre des journalistes. Une dizaine de ces professionnels ont été pris pour cible, soit par les forces de sécurité, soit par des partisans politiques pro-Rajoelina lors de manifestations. RSF déplore ces incidents et exige des mesures immédiates pour assurer la sécurité et la liberté d'action des journalistes dans l'exercice de leur métier.


La violence comme entrave à l'information

Le 4 novembre dernier, lors d'une manifestation de l'opposition à Antananarivo, des journalistes ont été victimes de violences. Un gendarme a lancé des grenades lacrymogènes et assourdissantes à proximité des reporters, occasionnant neuf blessés. Quelques semaines auparavant, le 13 octobre, des partisans du président sortant ont agressé verbalement des journalistes lors d'un rassemblement de soutien au chef de l'État.


Appel à des enquêtes approfondies et indépendantes

RSF souligne l'inacceptable violence dirigée contre les journalistes par les forces de sécurité ou les partisans politiques.

L'organisation presse les autorités malgaches à initier des enquêtes impartiales et indépendantes pour identifier et traduire en justice les responsables de ces agressions. De plus, RSF insiste sur la nécessité de garantir la sécurité physique des professionnels de l'information avant, pendant et après l'élection, tout en préservant la liberté de la presse.


Blessures et tensions

Parmi les victimes, Leonardjo Andriamparany et Dolph Ratoniaina, journalistes reporters d'images travaillant respectivement pour les chaînes de télévision Real TV et Dream’in, ont été grièvement blessés aux jambes et à la hanche à la suite de l'explosion d'une grenade à leurs pieds. La journaliste de Fréquence Plus, Finoana Razafijaonimanana, a également été légèrement blessée à la jambe par l'éclat d'une grenade de désencerclement alors qu'elle couvrait la manifestation de l'opposition.


La protection de la liberté de presse en péril

Les images visionnées par RSF dévoilent un gendarme projetant intentionnellement une grenade en direction des journalistes. Ces actes portent atteinte à la liberté d'information et soulèvent des préoccupations majeures quant à la sécurité des médias et des journalistes au cours de cette période électorale cruciale.


Appel à la protection des journalistes

L'appel de RSF à des enquêtes indépendantes et à la protection des journalistes met en lumière l'urgence de préserver la liberté de la presse et la sécurité des médias, des acteurs essentiels pour une démocratie informée et équilibrée.

5 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page