top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Sécurisation foncière à Madagascar : un million de certificats attribués grâce au projet CASEF

Sécurisation foncière à Madagascar : un million de certificats délivrés grâce au projet CASEF.



Depuis 2023, le projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière (CASEF) a attribué un million de certificats fonciers à travers Madagascar, révolutionnant la propriété foncière pour les ménages ruraux. Ce projet, soutenu par l'Association Internationale de Développement (IDA) de la Banque Mondiale, a permis aux agriculteurs de sécuriser leurs droits de propriété, d'accéder à des financements et d'investir dans leurs terres, transformant ainsi leur vie quotidienne et leur avenir économique.


Une initiative transformatrice

Le projet CASEF vise à garantir les droits de propriété foncière pour les agriculteurs, réduisant ainsi les conflits fonciers et augmentant les investissements dans les terres agricoles. Grâce à la certification foncière, les agriculteurs peuvent utiliser leurs certificats comme garanties pour obtenir des financements auprès des institutions de microfinance. Ces certificats sont valorisés bien plus que les biens périssables comme les bœufs ou les motos, permettant ainsi un accès plus facile aux intrants agricoles nécessaires pour augmenter la productivité.


Un bénéficiaire du projet partage son expérience : « Nos revenus ont augmenté, car nous avons pu étendre nos champs et diversifier nos cultures avec du maïs et du soja. Nous sommes plus confiants dans l’avenir puisque la terre nous appartient, et nous avons même pu créer une nouvelle petite entreprise. C’est l’un des avantages que nous retirons de l’utilisation de nos certificats fonciers, ils ont grandement amélioré nos vies. »


Réforme essentielle pour la productivité rurale

Pendant des décennies, les agriculteurs malgaches ont été confrontés à des défis majeurs pour sécuriser leurs droits de propriété foncière. La complexité, la durée et le coût élevé des procédures de délivrance des titres de propriété ont laissé des millions d’agriculteurs sans documents fonciers officiels, engendrant des conflits récurrents et limitant les investissements dans les parcelles agricoles. Cette situation a affaibli la productivité économique et a été qualifiée de crise foncière.


En réponse à cette crise, le projet CASEF, appuyé par des dispositions juridiques favorables mises en place depuis juin 2022, a introduit des outils numériques pour faciliter les enquêtes de terrain et la collecte de données. Une collaboration entre l’unité d’exécution du projet, le ministère des Affaires foncières et des prestataires de services privés qualifiés a été essentielle pour la mise en œuvre de ce projet ambitieux.


Objectifs et perspectives

La Banque mondiale a souligné que l’objectif est de délivrer 1 390 000 titres fonciers dans 14 régions administratives d’ici juin 2024. Les opérations de certification massive sur le terrain se poursuivent, visant à offrir une stabilité et des opportunités économiques accrues aux agriculteurs malgaches. Cette réforme foncière marque un tournant dans la sécurisation des terres à Madagascar, posant les bases d’une croissance agricole durable et inclusive.


Impact socio-économique

Pour la Banque mondiale, la certification foncière massive représente l’un des projets ayant les plus forts impacts sur le développement socio-économique du pays. En sécurisant les droits de propriété, le projet CASEF encourage les agriculteurs à investir dans leurs terres, à diversifier leurs cultures et à améliorer leurs rendements. La stabilité foncière est également essentielle pour attirer les investissements et promouvoir un développement rural durable.


Une réforme pionnière

Le projet CASEF, en attribuant un million de certificats fonciers depuis 2023, a apporté des changements significatifs dans la vie des agriculteurs malgaches. En garantissant les droits de propriété et en facilitant l'accès aux financements, ce projet a non seulement réduit les conflits fonciers mais a également ouvert de nouvelles perspectives économiques pour les communautés rurales. Cette initiative, soutenue par la Banque mondiale, est un exemple puissant de la manière dont des réformes bien conçues peuvent transformer des vies et promouvoir un développement durable et inclusif.

5 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page