top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Séleucos Ier Nicator : le vainqueur et fondateur de la dynastie des Séleucides

Séleucos Ier Nicator, l'un des généraux d'Alexandre le Grand, a su établir un vaste empire et une dynastie qui ont marqué l'histoire de l'Asie occidentale.



Né vers 358 av. J.-C. à Europos, Séleucos Ier Nicator s'est imposé comme l'un des plus grands stratèges militaires de son temps. Fondateur de la dynastie des Séleucides, il a laissé une empreinte indélébile sur l'histoire, étendant son pouvoir de la Perside aux frontières de l'Inde.


Carrière sous Alexandre le Grand

Séleucos est né à Europos en Macédoine, probablement en 358 av. J.-C. Fils d'Antiochos, officier de Philippe II, et de Laodicé, il est choisi pour devenir page, une tradition pour les descendants de familles nobles avant de servir comme officiers. Une légende prétend qu'Apollon serait son véritable père, ajoutant un aspect divin à sa légitimité.


À 23 ans, Séleucos participe aux débuts de la conquête de l'Asie en tant qu'officier de la cavalerie des Compagnons. Il se distingue à la fin du règne d'Alexandre, notamment en Inde, où il devient commandant des hypaspistes, l'élite de l'infanterie macédonienne. Lors de la bataille de l'Hydaspe en 326 av. J.-C., il dirige ses troupes contre les éléphants de guerre de Poros. Il participe également aux noces de Suse en 324, où il épouse Apama, la fille du satrape Spitaménès.


Fondateur de l'Empire Séleucide

Après la mort d'Alexandre en 323 av. J.-C., Séleucos reçoit la satrapie de Babylonie. Il s'oppose à Antigone le Borgne et s'allie avec Ptolémée. En 305 av. J.-C., il se proclame roi et fonde la dynastie des Séleucides. Il parvient à conserver ses possessions en Asie et à les étendre de la Perside aux frontières de l'Inde, concluant en 303 av. J.-C. une paix avec Chandragupta Maurya.


En 301 av. J.-C., Séleucos défait Antigone à la bataille d'Ipsos avec Lysimaque, récupérant la partie orientale de l'Asie Mineure et la Syrie. Il associe son fils Antiochos au pouvoir en 294 av. J.-C. Inquiet de la politique de Lysimaque, qui s'est proclamé roi de Macédoine, il entre en guerre contre lui et le défait à la bataille de Couroupédion en 281 av. J.-C., mais il est assassiné par Ptolémée Kéraunos peu après.


Roi bâtisseur et promoteur de la fusion des élites

Séleucos fonde de nombreuses villes, dont Séleucie du Tigre en Mésopotamie, qui devient rapidement une grande cité commerciale, supplantant Babylone. En Syrie, il fonde Antioche sur l'Oronte et son port Séleucie de Piérie. Ces fondations urbaines témoignent de sa volonté de légitimer son pouvoir et d'affirmer son statut royal.


Émissions monétaires

Séleucos frappe de nombreuses monnaies pour légitimer son pouvoir. Il utilise d'abord le modèle des monnaies d'Alexandre avant de créer des pièces à son effigie. Ses monnaies, circulant dans tout l'empire, véhiculent l'image d'un roi victorieux et consolidé. Il reçoit des éléphants de Chandragupta Maurya, qu'il représente sur ses monnaies après la victoire à Ipsos.


Séleucos Ier Nicator, par ses exploits militaires et sa vision politique, a établi un empire durable en Asie occidentale. Son héritage perdure à travers la dynastie des Séleucides, qui règne sur la Syrie et la Babylonie jusqu'au Ier siècle av. J.-C. Stratège remarquable et bâtisseur de génie, Séleucos a su fusionner les élites irano-macédoniennes et poser les fondations d'un empire prospère.

0 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page