top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Scandale du riz avarié à Mahajanga : le préfet et la directrice régionale du commerce derrière les barreaux


Un scandale de grande ampleur secoue actuellement Mahajanga, à Madagascar, alors que des responsables de haut niveau se retrouvent derrière les barreaux. L'affaire en question concerne le détournement présumé de 50 conteneurs de riz avarié qui étaient entreposés dans les locaux de l'ex-Sotema, au cœur du port de la ville. Cet incident a provoqué l'indignation publique et suscité des questions sur la gestion des denrées alimentaires dans la région.


Le découverte du scandale

Le scandale a éclaté lorsque des images de personnes locales reconditionnant le riz avarié ont circulé sur les réseaux sociaux. Ces cargaisons de riz, stockées depuis 2017 et destinées à être incinérées pour des raisons sanitaires, ont été illicitement recyclées. Cette pratique choquante a semé la crainte parmi la population locale de Mahajanga. Les premières arrestations ont touché les chauffeurs des camions qui étaient déjà prêts à transporter le riz reconditionné.


Face à l'ampleur du scandale, le gouvernement a réagi rapidement en dépêchant sur place la ministre de la justice, Landy Mbolatiana Randriamanantenasoa. La ministre a visité les installations de reconditionnement mises en place par les contrebandiers dans le magasin de stockage de ces cargaisons avariées. La justice a été saisie pour faire toute la lumière sur cette affaire qui éclabousse des hauts responsables de la région.


Les personnes inculpées

Suite au déferrement de ce dossier au pôle anti-corruption, le préfet de Mahajanga et la directrice régionale du Commerce dans cette ville ont été placés sous mandat de dépôt à la prison d'Antanimora. Deux autres individus, identifiés sous les noms de JNDR et RR, sont actuellement entendus par la section de recherche criminelle à Fiadanana dans le cadre de cette affaire. Les autorités cherchent à démêler les tenants et aboutissants de ce réseau de détournement de denrées avariées.


Les raisons sanitaires et les avertissements ignorés

Selon des informations qui ont fuité sur les réseaux sociaux, plusieurs hauts responsables à Mahajanga, élus et dirigeants de collectivités, auraient autorisé l'évacuation des 50 conteneurs de riz pour des raisons sanitaires. Dans une lettre partagée en ligne, des hauts fonctionnaires ont admis que le riz était impropre à la consommation. Malgré les avertissements et les mesures annoncées par ces autorités, des tonnes de riz ont été illicitement recyclées, mettant en danger la santé des consommateurs.


Réaction du syndicat des administrateurs civils

L'affaire a suscité une réaction du syndicat des administrateurs civils (Synad), en particulier après la décision du tribunal de placer le préfet de Mahajanga en détention préventive. Le président du Synad, Paolo Raholinarivo, a demandé que tous les signataires de la lettre qui a fuité soient sanctionnés. Il a également appelé à l'application stricte de la loi en vigueur. Ce syndicaliste a souligné la nécessité de poursuivre tous les responsables impliqués dans ce scandale de détournement de denrées alimentaires avariées.


Les enseignements du scandale

En fin de compte, ce scandale met en lumière les failles dans la gestion des denrées alimentaires à Mahajanga et la nécessité d'une réponse judiciaire rigoureuse pour prévenir de tels abus à l'avenir. Il soulève également des questions sur la responsabilité des hauts responsables dans la région et la transparence dans la prise de décision en matière de sécurité alimentaire.


L'affaire du riz avarié à Mahajanga est un sujet de préoccupation majeur qui nécessite une enquête approfondie pour identifier les responsables de ce détournement présumé. Elle met en évidence l'importance de la lutte contre la corruption et de la garantie de la sécurité alimentaire pour la population. Ce scandale devrait susciter un débat sur la nécessité d'une gouvernance transparente et d'une responsabilité accrue des responsables publics dans la gestion des denrées alimentaires.

bottom of page