top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Scott Reid : « Un développeur expérimenté est indispensable pour Tsimiroro »

Scott Reid, ancien administrateur général de Madagascar Oil, insiste sur la nécessité d'un développeur expérimenté pour exploiter le site de Tsimiroro.



Scott Reid, ex-administrateur général de Madagascar Oil, partage son point de vue sur les différends avec l'actionnaire principal de la société et souligne l'importance d'un développeur expérimenté pour exploiter Tsimiroro.


Résiliation contestée et questions de légalité

Scott Reid conteste vigoureusement la résiliation de son contrat, qu'il juge illégale. Nommé pour un mandat de six ans, il a été écarté après trois ans lors d'une assemblée générale qu'il décrit comme secrète et irrégulière. Reid dénonce des violations des statuts de Madagascar Oil et de la loi sur les sociétés, notamment la tenue de l'assemblée en dehors du siège social et l'absence de mandats dûment établis pour les administrateurs présents. La nomination d'un nouvel administrateur général avec un visa de touriste, en contravention avec les lois malgaches, renforce ses allégations d'illégalité.


Allégations de vol et détournement de fonds

Reid rapporte que ses effets personnels, essentiels à son rôle de consul d'Australie, ont été retenus de manière suspecte. Il accuse l'actionnaire Benchmark Group d'avoir pris le contrôle des bureaux de la société de manière clandestine. Concernant les accusations de détournement de fonds, Reid affirme avoir géré Madagascar Oil avec intégrité et en bon père de famille, tout en soulignant que les détails de l'enquête sont protégés par le secret de l'instruction.


Impact de la gestion de Reid sur Madagascar Oil

Durant son mandat, Reid affirme que Madagascar Oil a accompli plus de progrès en trois ans qu'au cours des huit années précédentes. Il insiste sur l'importance nationale et présidentielle du projet pétrolier de Tsimiroro, critiquant l'actionnaire actuel pour son manque de crédibilité financière et bancaire. Reid a cherché des investisseurs sérieux pour développer le projet, mais ceux-ci sont réticents à travailler avec un actionnaire perçu comme spéculatif. En conséquence, Tsimiroro n'a pas vu de véritable investissement depuis plus de huit ans.


Projets non réalisés et crédibilité de Benchmark Group

Reid remet en question la crédibilité de Benchmark Group, citant son incapacité à concrétiser les plans soumis à l'OMNIS et à l'État malgache. Il appelle à un développeur vraiment expérimenté pour gérer Tsimiroro, soulignant que la gestion d'un projet de cette envergure nécessite une expertise technique, une capacité de gestion solide et une crédibilité bancaire. Reid critique également l'absence de M. Al Njoo, PDG de Benchmark Group, lors des invitations de l'État malgache, ce qui selon lui, témoigne d'un manque de sérieux et de transparence.


Situation de la société mère à Maurice

Reid révèle que la société mère de Madagascar Oil, basée aux Bermudes et détenue par une holding à Maurice, est sous le coup d'une demande de liquidation. Le créancier, qui n'a toujours pas récupéré sa créance de 61 millions de dollars, a engagé une procédure à Maurice pour vendre la société et se faire rembourser. Cette situation met en péril la prétendue restructuration financière de Madagascar Oil, empêchant tout plan de développement tant que le créancier n'aura pas été remboursé.


Motivation personnelle de Scott Reid

Ayant vécu et travaillé à Madagascar depuis plus de 15 ans, Reid est motivé par le potentiel des projets de ressources naturelles du pays, y compris Tsimiroro. Il considère que son expérience mondiale peut contribuer à la réalisation de ce projet, qu'il voit comme une opportunité majeure pour le développement économique de Madagascar. Reid rejette l'idée que son engagement soit naïf, affirmant que la concrétisation des projets prometteurs est essentielle pour l'avenir du pays.


Scott Reid appelle à l'intervention d'un développeur expérimenté pour exploiter Tsimiroro, mettant en avant les obstacles rencontrés sous la gestion actuelle de Benchmark Group. Son engagement pour Madagascar Oil et son expérience globale renforcent son argument selon lequel un changement de gestion est crucial pour le succès du projet pétrolier de Tsimiroro et pour le développement économique de Madagascar.

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page