top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

SECES-Tana : blocage à l’université d'Ankatso, le conflit s'intensifie

Le campus d'Ankatso est devenu le théâtre du mécontentement des membres du SECES. L’impasse persiste entre les syndicalistes et les autorités gouvernementales.


La tension monte à l'Université d'Ankatso. Les membres du SECES (Syndicat des Enseignants Chercheurs et Chercheurs Enseignants de l’Enseignement Supérieur) ne décolèrent pas. Hier, en signe de protestation, l'entrée du campus a été fermée par ces syndicalistes, piégeant ainsi certains usagers à l'intérieur. Ce blocage est la dernière manifestation en date d'une série d'actions, dont des sit-in et des initiatives « universités mortes », visant à faire entendre leurs revendications.

Au cœur du mécontentement du SECES section Antananarivo : une demande de démission adressée à la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et à plusieurs hauts responsables. Les syndicalistes estiment que ces figures n'ont pas été efficaces dans la gestion des problèmes rencontrés par les enseignants chercheurs et l’enseignement supérieur de manière plus large.

L'appel du SECES à un dialogue direct avec le chef de l’État semble être tombé dans l'oreille d'un sourd. À ce jour, aucune réponse n'a été donnée, laissant planer une incertitude sur l'évolution de cette situation conflictuelle. Les étudiants, le personnel universitaire et les citoyens attendent avec impatience une issue qui permettrait de résoudre cette crise et de garantir un enseignement supérieur stable et efficace.

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page