top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Siteny Randrianasoloniaiko : pour la sérénité de la CENI et de la HCC

Siteny Randrianasoloniaiko appelle à la sérénité et défend la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) face aux accusations de fraude électorale.



Alors que la tension monte à l'approche de la publication des résultats provisoires des élections législatives du 29 mai, Siteny Randrianasoloniaiko prend la défense des institutions électorales et appelle à la sérénité.


Une défense vigoureuse des institutions

Depuis deux semaines, les candidats de l’opposition comme ceux du pouvoir suivent de près les tendances publiées par la CENI, réagissant en fonction de leur évolution. Hier, dans une vidéo de 21 minutes et 10 secondes, Siteny Randrianasoloniaiko, candidat Firaisankina dans le district de Toliara 1, a pris position en faveur de la CENI et de la HCC. Behozatse, un fervent défenseur de la sérénité des institutions, a insisté sur l'importance de leur impartialité à quelques heures de la publication des résultats provisoires par la Commission d’Alarobia.


Réponse aux accusations

Siteny Randrianasoloniaiko a répondu aux accusations portées par un dissident du TIM de Toliara, qui n'a pas obtenu l'investiture de son parti ni de la plateforme Firaisankina. Ce dernier a allégué des infractions commises par Randrianasoloniaiko lors du scrutin du 29 mai. Dans sa vidéo, Randrianasoloniaiko a déclaré : « Je sais ce qui se passe dans les coulisses, le régime vous aide à me poursuivre en justice parce que c’est moi qui ai été choisi par le Firaisankina. » Il a ensuite défié son accusateur d'apporter des preuves des fraudes dont il est accusé.


Appel à la sérénité

L'appel de Randrianasoloniaiko à la sérénité intervient dans un contexte de forte tension électorale. Les allégations de fraude et les accusations mutuelles entre candidats augmentent le climat de suspicion et d'incertitude. En défendant la CENI et la HCC, Randrianasoloniaiko cherche à apaiser les tensions et à garantir un processus électoral transparent et équitable. Sa position vise à renforcer la confiance du public dans les institutions électorales, cruciales pour la légitimité des élections.


La publication des résultats provisoires

La publication des résultats provisoires des élections législatives du 29 mai par la CENI est imminente. Cette annonce, attendue avec impatience, déterminera la nouvelle configuration politique à Madagascar. Les accusations de fraude et les contestations des résultats pourraient avoir des conséquences importantes sur l'acceptation des résultats et la stabilité politique du pays. La CENI et la HCC jouent un rôle crucial dans la gestion de ces tensions et dans la garantie de la transparence et de l'équité du processus électoral.


Un climat politique tendu

Le climat politique à Madagascar reste tendu. Les élections législatives du 29 mai ont été marquées par des accusations de fraude et des contestations de résultats. Les candidats de l'opposition et du pouvoir surveillent de près les résultats provisoires publiés par la CENI, réagissant en fonction de leur évolution. Dans ce contexte, l'appel de Randrianasoloniaiko à la sérénité et à la défense des institutions électorales est un geste important pour apaiser les tensions et garantir la stabilité politique.


En appelant à la sérénité et en défendant la CENI et la HCC, Siteny Randrianasoloniaiko cherche à renforcer la confiance dans les institutions électorales et à garantir un processus électoral transparent et équitable. Sa prise de position intervient à un moment crucial, alors que la publication des résultats provisoires des élections législatives approche. Cette démarche est essentielle pour apaiser les tensions et assurer la stabilité politique à Madagascar.

6 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page