top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Soigner les blessures migratoires de l'Italie

Les migrants qui fuient la guerre, la misère et la faim risquent leur vie sur les routes de la migration et nombreux sont ceux qui portent les cicatrices de la violence, de la torture et de la détention forcée, d'après l'ONG Médecins Sans Frontières, qui a mis en place un parcours de soins à Palerme pour les victimes.


Des milliers de migrants qui cherchent à échapper à la guerre, à la misère et à la faim sont confrontés à des dangers extrêmes lorsqu'ils prennent les routes de la migration. Beaucoup d'entre eux portent des cicatrices physiques et mentales de la violence, de la torture et de la détention forcée. Pour aider les victimes à se remettre de ces traumatismes, l'ONG Médecins Sans Frontières a mis en place un programme de soins spécialement conçu pour les survivants de la violence à Palerme, en Italie.


Le programme de soins proposé par l'ONG comprend une variété de services, tels que des consultations médicales, des soins psychologiques et des séances de thérapie de groupe. Les patients peuvent également bénéficier de conseils juridiques et de soutien pour retrouver un emploi ou poursuivre leur éducation. Le programme vise à aider les survivants à se rétablir de leurs traumatismes et à se réintégrer dans la société italienne.


Cependant, le nombre croissant de migrants arrivant en Italie a mis à rude épreuve les ressources du programme, qui ne peut actuellement prendre en charge qu'un petit pourcentage des survivants de la violence. Les organisations humanitaires exhortent les autorités italiennes et européennes à investir davantage de ressources dans la prise en charge des victimes de la violence, afin de leur donner les moyens de se reconstruire et de contribuer à leur nouvelle communauté.

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page