top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Sommet extraordinaire de la SADC : un appel humanitaire face à la sécheresse

Lors d'une réunion extraordinaire, la SADC a lancé un appel humanitaire pour faire face aux impacts dévastateurs de la sécheresse due au Phénomène El Niño, affectant des millions de personnes dans la région.



Ce lundi, Rasata Rafaravavitafika, ministre des Affaires étrangères de Madagascar, a représenté le président Andry Rajoelina lors d'une réunion extraordinaire du Sommet de la Communauté de Développement d'Afrique Australe (SADC) dédiée au Phénomène El Niño. Cette réunion, présidée par João Lourenço, président de l'Angola et président en exercice du Sommet de la SADC, a répondu aux appels pressants des États membres touchés par les effets climatiques dévastateurs du changement climatique.


Un appel à l'aide internationale

Madagascar a été particulièrement touché par ces phénomènes climatiques extrêmes, déclarant un état de sinistre national le 3 avril 2024 suite au passage du cyclone GAMANE. Cet événement a mobilisé des appels à l'aide internationale et a mis en lumière la gravité de la situation dans la région. Le cyclone, suivi par une sécheresse sévère due à El Niño, a exacerbé l'insécurité alimentaire et nutritionnelle, mettant en péril les moyens de subsistance de millions de personnes.


Une crise humanitaire d'envergure

La réunion a révélé l'ampleur de la crise humanitaire : environ 61,7 millions de personnes sont affectées par les effets de El Niño dans la région de la SADC, dont 57 millions nécessitent une aide humanitaire d'urgence. À Madagascar, 1,4 million de personnes sont en situation critique. La sécheresse impacte plusieurs domaines stratégiques tels que l'agriculture, la sécurité alimentaire, la nutrition, la santé, l'eau et les ressources énergétiques.


Renforcement de la coopération régionale

Les discussions ont porté sur la nécessité de renforcer les stratégies et plans régionaux à court, moyen et long terme pour faire face aux défis posés par El Niño. Les États membres ont convenu d'intensifier la coopération régionale à travers des projets inter-étatiques. Cette collaboration vise à créer des synergies pour répondre de manière plus efficace aux crises climatiques et à améliorer la résilience des communautés.


Lancement d’un appel humanitaire

Face à l'urgence, la SADC a officiellement lancé un appel humanitaire pour mobiliser les ressources nécessaires à la réponse aux impacts de la sécheresse. Les besoins régionaux ont été estimés à 5 milliards de dollars, dont 108 millions pour Madagascar. Ce montant, bien que déjà significatif, est susceptible d'être réévalué à mesure que les évaluations détaillées se poursuivront dans chaque État membre.


Madagascar en première ligne

Madagascar, en première ligne de cette crise climatique, voit ses secteurs vitaux gravement affectés. L'agriculture, qui représente une part importante de l'économie nationale, subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse. Les pertes de récoltes entraînent une insécurité alimentaire croissante et aggravent les conditions de vie des populations rurales. Les infrastructures sanitaires et l'accès à l'eau potable sont également mis à rude épreuve, accentuant les défis pour les autorités locales et les organisations humanitaires.


Solidarité régionale et internationale

La réunion extraordinaire du Sommet de la SADC est un signe fort de la solidarité régionale face aux crises climatiques. Les engagements pris par les États membres et le lancement de l'appel humanitaire montrent la détermination collective à surmonter ces défis. La coopération avec des partenaires internationaux sera cruciale pour fournir l'assistance nécessaire et renforcer la résilience des communautés affectées.


La réponse aux impacts de la sécheresse due au Phénomène El Niño nécessite une mobilisation rapide et concertée des ressources. Le lancement de l'appel humanitaire par la SADC marque une étape importante dans la gestion de cette crise. Les efforts conjoints des États membres, soutenus par la communauté internationale, seront déterminants pour atténuer les souffrances des populations affectées et pour mettre en place des stratégies durables face aux futurs défis climatiques.

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page