top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Stage de citoyenneté pour les cyberharceleurs : apprendre à réfléchir à ses actes en ligne

Le cyberharcèlement est un fléau qui peut avoir des conséquences dramatiques pour les victimes.

La réponse pénale est une option au cyberharcèlement, avec des peines pouvant aller jusqu'à trois ans de prison et 45 000 euros d'amendes pour les cas les plus graves. Cependant, le parquet de Paris a récemment mis en place une alternative innovante : un stage de citoyenneté pour les auteurs de cyberharcèlement. Ce stage peut être proposé soit en complément d'une peine, soit à la place de poursuites judiciaires. Il s'agit d'une première en France qui vise à sensibiliser les harceleurs aux conséquences de leurs actes et à les aider à développer des comportements plus respectueux en ligne.


Le stage de citoyenneté est une initiative intéressante dans la lutte contre le cyberharcèlement. Il permet de donner une réponse éducative et préventive à ce problème, en aidant les harceleurs à prendre conscience des répercussions de leurs actes. Le stage, qui peut durer jusqu'à six mois, comprend des séances de groupe animées par des professionnels de la prévention de la délinquance. Les participants sont amenés à réfléchir à leurs comportements en ligne, à leur impact sur les victimes et à la manière de développer une utilisation plus responsable d'Internet. Cette initiative représente une avancée importante dans la prise en charge du cyberharcèlement et peut contribuer à réduire le nombre de cas en sensibilisant les auteurs à la gravité de leurs actes.

25 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page