top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

Stop aux viols : La course d'Ambohibe Galvanise la lutte contre les violences sexuelles



Hier à Ambohibe, la course Run and Bike organisée par l'association TAO a rassemblé environ 400 participants, tous unis dans un combat contre la violence sexuelle. Portant des maillots jaunes proclamant "Le viol est un crime. Stop aux viols", les coureurs et cyclistes ont parcouru les épreuves avec détermination, délivrant un message fort et sans équivoque.


Performances sportives et engagements sociaux

Parmi les participants, Herinombana Ramaroson et la Française Cornie Ludivine se sont distingués en franchissant la ligne d'arrivée des 20 km en tête, respectivement chez les hommes et les femmes. Au-delà de leurs performances athlétiques, tous les participants ont manifesté leur soutien à la cause, renforçant le message que la violence sexuelle ne doit plus être tolérée.


Un événement chargé d'émotion et de sensibilisation

Le cœur de l'événement a battu au rythme des témoignages poignants et des lectures de lettres de victimes, donnant la parole à ceux qui ont été directement touchés par cette violence odieuse. Ces moments ont permis de sensibiliser davantage le public sur l'impact dévastateur du viol sur les individus et la nécessité d'une action continue.


Vers une application renforcée de la loi

L'association TAO, sous la direction de Florentine Razanajafy, a souligné l'importance de l'application de la nouvelle législation, qui vise à pénaliser les violeurs et à offrir un meilleur soutien aux victimes. Cette année, l'événement a également été marqué par un engagement renouvelé envers la mise en œuvre de ces lois pour garantir que les violeurs soient effectivement traduits en justice.


Unis dans la solidarité et l'action

Dee Andriambelo, artiste et ambassadrice de la course cette année, a également pris la parole pour encourager l'unité et l'action collective contre toutes les formes de violence sexuelle. Avec la participation active de la Police nationale, notamment la Brigade féminine de proximité et la Brigade de protection des mineurs, l'événement a non seulement sensibilisé mais également montré l'engagement des forces de l'ordre dans cette lutte.


En conclusion, la course "Stop aux viols" à Ambohibe a non seulement permis de sensibiliser le public à un problème sociétal majeur mais aussi de montrer que la solidarité et l'engagement communautaire peuvent véritablement initier le changement. L'association TAO et ses partenaires continuent de prouver que, ensemble, il est possible de lutter efficacement contre la violence sexuelle et de soutenir ceux qui en ont été victimes.

1 vue0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page