top of page

L'ACTUALITÉ DEPUIS 1929

Suspicion terroriste en Meurthe-et-Moselle : relâchement de quatre des cinq suspects


À la suite d'une opération antiterroriste menée en Meurthe-et-Moselle, les gardes à vue de quatre jeunes hommes arrêtés vendredi ont été levées samedi soir. En même temps, la garde à vue d'un cinquième individu a été prolongée.


Enquête pour association de malfaiteurs terroriste criminelle

L'enquête, confiée à la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), porte sur une présumée association de malfaiteurs terroriste criminelle. Elle vise à établir l'existence éventuelle d'un projet terroriste, son état d'avancement et ses cibles potentielles.


Nature des arrestations

Les arrestations ont eu lieu à Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy et Toul suite à des éléments potentiellement inquiétants identifiés par les autorités. Parmi les cinq jeunes hommes âgés de 20 à 23 ans, deux étudiants auraient été surveillés lors de leur visite au marché de Noël de Strasbourg début décembre. Des commentaires agressifs sur les réseaux sociaux relatifs aux marchés de Noël ont été attribués à l'un des étudiants interpellés.


Perquisitions et contenu troublant

Les domiciles des deux étudiants auraient été perquisitionnés le 9 décembre, au cours desquels les enquêteurs ont découvert une vidéo prise au marché de Noël de Strasbourg où une phrase alarmante aurait été prononcée : « Et là, on tire ». Ces événements rappellent le tragique attentat sur le marché de Noël de Strasbourg en 2018, ayant causé cinq décès et plusieurs blessés.


Appel à la vigilance

Face à la période festive, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a exhorté les préfets à maintenir une vigilance accrue, soulignant le niveau élevé de la menace terroriste persistante.


Cette affaire, mêlant des indices potentiellement inquiétants et des commentaires troublants, suscite des interrogations et déclenche une attention particulière des autorités en raison de la situation sécuritaire préoccupante.


bottom of page